Publié dans Economie

Attraits touristiques - La plage de Libanona fait peau neuve

Publié le dimanche, 03 octobre 2021

 « Un projet par Taolagnaro, pour Taolagnaro ». Ce sont en ces mots que Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général du groupe Telma, a qualifié le projet de réhabilitation de la plage Libanona. La pose de la première pierre pour les travaux a été réalisée par le Président de la République, Andry Rajoelina, samedi dernier. « Toutes les destinations de vacances dans les quatre coins de Madagascar ont tous leurs attraits touristiques pour ne citer que Mahajanga avec son village touristique.

C’est pour que la ville de Taolagnaro ait les mêmes attraits que nous avons décidé de réhabiliter cette plage de Libanona. Comme cela, les vacanciers se rueront également ici pour les périodes de vacances, mais surtout les jeunes auront un endroit pour se détendre et passer du bon temps » a annoncé le Chef d’Etat, durant cette cérémonie. « Telma s’est engagé auprès de l’Etat pour réhabiliter Libanona, point d’entrée du câble sous-marin METISS. Nous allons donc préserver ensemble le cachet 5 étoiles de cette plage. La maquette est déjà terminée. Le plan a été réalisé par une architecte de la Région, de même que les travaux par des entreprises locales » rajoute Patrick Pisal Amida, premier responsable de Telma.

La plage de Libanona se dégrade de plus en plus, au cours des dernières années. Entre l’érosion côtière et l’accumulation des déchets, elle perd toute son attractivité d’antan. La protection de la côte et la préservation de l’environnement seront donc parmi les priorités du projet.

Aussi, ce projet sera entièrement assuré par Telma. Une action que le Président de la République n’a pas manqué de féliciter durant son allocution. « Nous remercions Telma pour son engagement. Les actions de développement ont besoin d’un partenariat fort entre le secteur public et privé. Toutes les entreprises devraient s’engager dans ce sens. Chacun devrait mettre en place ou aider dans la réalisation d’un projet de développement dans chaque Région du pays pour qu’aucune ne se sente mise de côté », soutient le Chef d’Etat. Pour ce dernier, la pose de la première pierre pour la réhabilitation de Libanona a été une grande réjouissance, sachant qu’en 2009, il a également inauguré le premier bureau de Telma dans la ville de Taolagnaro.

Selon les prévisions, les travaux de réhabilitation devront être finalisés d’ici six mois.  

Rova Randria

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff