Publié dans Economie

JIRAMA - Renforcement de la distribution d’électricité pour Tana nord et sud

Publié le lundi, 08 août 2022


Saturation problématique. C’est dans l’optique de la résolution de ce problème au niveau de l’encombrement du système de distribution électrique de la Capitale que la JIRAMA vient d’annoncer, hier, la construction de deux nouvelles lignes 90Kv qui viendront renforcer la distribution électrique dans les zones Tana nord et Tana sud, dans le cadre du plan d’action de réinstallation du projet PAGOSE RIA ( Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité – Réseau Interconnecté d’Antananarivo).
« Ces deux nouvelles lignes de transport constitueront des réseaux de bouclage de lignes de transport d’énergie en HT au niveau de la ville d’Antananarivo et qui permettront d’améliorer énormément la qualité de la fourniture de l’énergie électrique par la réduction voire suppression des perturbations au niveau des coupures et délestages dus aux saturations actuelles des lignes existantes », expliquent les responsables de la compagnie. Pour rappel, le projet PAGOSE, d'un montant de 65 millions de dollars, financé par la Banque mondiale, vise à améliorer la planification et la pérennité financière du sous-secteur de l'électricité, renforcer la performance opérationnelle et la gouvernance de la JIRAMA, et investir dans une électricité plus fiable. Ceci afin de fournir de l'énergie au moindre coût pour soutenir la croissance économique ainsi que le développement durable et inclusif  et la politique nationale de l'électricité (PNE 2015-2030) qui vise, dans le cadre du sous-secteur électrique, à  atteindre un taux d'accès à une source d'énergie moderne de 70 % en 2030.

Expropriation

Bien que ce projet soit conçu pour générer de multiples impacts positifs escomptés et induits, il va occasionner quelques pertes de biens et de revenus pour un certain nombre de personnes implantées à l’intérieur de l’emprise des lignes de transport HT, déclenchant ainsi l’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’action de réinstallation (PAR). Autrement dit, le déplacement (temporaire ou définitif) des biens le long de la zone d’emprise pour permettre d’installer les lignes de transport électrique et les pylônes. Sans oublier l’indemnisation des personnes affectées par le projet et la réalisation des appuis nécessaires pour que leurs conditions de vie soient restaurées sinon améliorées. A préciser que les deux lignes seront construites
 entre le poste source de la JIRAMA Tana nord (Antanandrano) et celui d’Ambodivona d’une part et d’autre part entre le poste source de Tana nord (Antanandrano) et le poste source de Tana sud (Anosizato). A cet effet, il est demandé à toute personne affectée par le projet de se renseigner auprès des Communes concernées (Cf. la liste en encadré) et de bien vouloir participer aux réunions d’informations à leur égard pour leur informer de toutes les procédures nécessaires pour qu’elles puissent bénéficier de leur indemnisation et réaliser le déplacement de leurs biens dans les meilleures conditions possibles. Pour le moment, ils sont 487 ménages identifiés par les enquêteurs et qui pourraient être impactés par le projet.



Liste des Communes impactées :

CUA
Ankadikely Ilafy
Ambohitrimanjaka
Ankadimanga
Ambavahaditokana
Itaosy
Ampitatafika
Soavina
Fiombonana

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff