Publié dans Economie

Entrepreneuriat - Soumission de dossiers ouverte sur le programme Mitsiry

Publié le dimanche, 07 août 2022

Lancé au mois de juin de cette année, le programme d’incubation et d’accélération de startup « Mitsiry » s’adresse surtout aux startups à impacts positifs sur la conservation de la biodiversité et sur les communautés locales. Une initiative co-créée par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le fonds d’investissement à impacts Miarakap, avec la contribution de plusieurs entreprises partenaires. Dans le cadre du lancement de ce programme, les initiateurs annoncent ainsi que les soumissions de dossiers pour intégrer le programme sont ouvertes jusqu’au 16 août prochain.

Les postulants peuvent intervenir dans divers secteurs comme l’agribusiness, l’aquaculture, l’agroforesterie, les énergies renouvelables, l’écotourisme, l’apiculture, l’éducation, la gestion de déchets, ou tout autre secteur leur permettant d’avoir un impact positif sur la conservation de la biodiversité et les communautés locales. Les principales Régions cibles sont : SAVA, Sofia, Analanjirofo, Menabe, Haute Matsiatra, Vatovavy, Fitovinany, Anosy, Atsimo Atsinanana, et Atsimo Andrefana. Cependant le comité de sélection se réserve le droit de considérer les candidatures des entreprises en dehors des Régions citées, si leurs activités ont un impact positif clair sur une aire protégée. Les dimensions sociale et environnementale de leurs impacts, ainsi que la viabilité et la pérennité de leur modèle économique, seront évaluées par un comité de sélection constitué d’acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial malagasy et de la conservation de la biodiversité à Madagascar. 

Accompagnement

Les startups sélectionnées bénéficieront d’un accompagnement de 4 mois qui sera une phase de preuve de concept. Le passage à la deuxième phase « accélération », d’une durée de 8 mois, est conditionné par l’atteinte des objectifs préalablement fixés avec ces startups. Cette phase d’accélération permettra aux entrepreneurs participants d’appréhender au mieux le monde de l’entrepreneuriat et de développer leurs activités. Si les objectifs fixés sont atteints aux termes des 8 mois, ils pourront accéder à la phase de « passage à l’échelle » qui durera 12 mois. Il s’agira de l’accompagnement des startups dans leur développement sur le plan international et dans la levée de fonds supplémentaires. Les financements octroyés aux participants peuvent aller de 20 millions MGA à 180 millions MGA, dépendant de l’évolution des startups dans les différentes phases du programme. En plus du financement, les entrepreneurs et leurs équipes bénéficieront de formations, d’un mentoring, de l’élargissement de leurs réseaux, et de l’identification des opportunités de marché aux niveaux national et international. Pour rappel, l’objectif principal de Mitsiry est de générer un impact positif sur les communautés locales et la conservation de la biodiversité à travers le financement et l’accompagnement d’entreprises privées. Le programme est mis en œuvre à travers deux volets distincts dont le cofinancement et l’accompagnement à la mise en œuvre de projets des PME à impact social et environnemental ainsi que le financement et l’accompagnement des startups intégrant les impacts sociaux et environnementaux dans leurs modèles économiques. 

Hary  Rakoto

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff