Publié dans Economie

Vanille - La campagne 2022-2023 est bien lancée

Publié le mardi, 15 novembre 2022

Le ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison et le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation, Edgard Razafindravahy ont rencontré, la semaine dernière, à Antalaha, les 70 exportateurs agréés de vanille afin de préparer l'ouverture de la campagne d'exportation de 2022-23 qui a été fixée pour aujourd’hui. Cette rencontre a été pour les deux membres du Gouvernement de préciser le soutien de l'Etat malagasy et l'accompagnement des opérateurs dans ce secteur, aussi bien producteurs qu'exportateurs.

En effet, le pays s'est engagé à mobiliser tous les moyens pour assainir la filière, impliquant tout le Gouvernement, notamment le ministère de l'Economie et des Finances (MEF), celui de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation, celui de la Justice, etc. Pour le cas du MEF, en tant que membre du conseil national de la vanille et premier responsable du secteur fiscal, le grand argentier a apporté des précisions sur les opérations financières dans ce secteur, notamment l’obligation de domiciliation bancaire, l’obligation de rapatriement de devises, le respect du délai de rapatriement et l’obligation de cession de recettes d’exportation. Des obligations qui pourraient être passibles de sanctions pénales si elles ne sont pas  respectées. L'objectif de ces mesures est de démontrer à l'échelle internationale que la filière s'améliore de par sa structure et ouvre le marché aux importateurs. En effet, suite à un appel à manifestation d'intention lancé par l'Etat malagasy, 74 opérateurs sur les 92 intéressés ont été retenus.

La rédaction

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff