Publié dans Economie

Bois précieux - Le palissandre saisi sera exploité localement

Publié le jeudi, 24 novembre 2022


En raison des efforts déployés par le Gouvernement dans la guerre qui a été faite pour contrôler l'extraction et l'exportation illégale d'arbres précieux, Madagascar a soutenu la proposition de la CITES, lors de son 19e Sommet qui s’est tenu dernièrement, laquelle a été validée par de nombreux pays membres et le secrétariat de la CITES. L'opportunité d'utiliser les arbres saisis est l'une des conclusions proposées par la délégation malagasy lors de ce sommet qui était conduit par la ministre Vina Marie-Orléa et les techniciens qui l'accompagnaient. Bien que les négociations qui ont eu lieu soient difficiles, la décision prise par la CITES est encourageante car nous pouvons procéder à l'utilisation d'arbres récoltés illégalement dans le pays. Le Gouvernement, en collaboration avec les secteurs concernés, examinera comment mettre en œuvre cette conclusion obtenue lors de la COP 19 CITES. C'est une condition exigée par la CITES pour renforcer le "système de sécurisation" de ces arbres confisqués à travers la mise en place d'une stratégie d'inspection et de contrôle ou "système de traçabilité" que le MEDD a déjà commencé à faire dans deux Régions. Il a également été décidé lors de cette COP19 CITES que le requin et le concombre de mer seront inclus en tant qu'annexe II de la CITES car il est ressenti et prouvé que leur nombre commence à diminuer dans le monde. En effet, la perte de biodiversité continue au vu et au su de tout le monde. Et ce, malgré les efforts menés par les divers acteurs comme le ministère de l’Environnement et du Développement durable et ses partenaires techniques et financiers. Notamment, dans la mise en place de dispositifs de lutte contre les divers trafics, en vue de renforcer les efforts de préservation et de consommation des ressources naturelles.
Hary Rakoto

 

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff