Publié dans Economie

Secteur textile - Des collaborations avec la Chine en vue

Publié le mercredi, 15 mai 2024


Dans un effort concerté pour dynamiser l'économie malagasy et attirer les investissements étrangers, l'Equipe de développement des entreprises de Madagascar (EDBM) a organisé, en collaboration avec le Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP), une réunion stratégique, la semaine dernière, à l'Hôtel Radisson Blu, réunissant des acteurs clés des secteurs public et privé ainsi qu'une délégation chinoise du secteur Textile et Habillement, dirigée par Xia Lingming, secrétaire général du CNTAC (China National Textile and Apparel Council). L'objectif principal de cette réunion était de présenter les opportunités d'investissement offertes par Madagascar dans le secteur du Textile et de l'Habillement, sous le slogan évocateur "Choose Madagascar". Les représentants malagasy ont mis en avant les avantages compétitifs du pays dans ce domaine, mettant en lumière le soutien gouvernemental, la main-d'œuvre qualifiée et les perspectives de croissance post-pandémie. La participation active des représentants des ministères de l'Industrialisation et du Commerce, de l'Economie et des Finances, de la Décentralisation et de l'Aménagement du territoire, du Travail, de l'Emploi et de la Fonction publique, de l'Environnement et du Développement durable, ainsi que des Transports et de la Météorologie, témoigne de l'engagement du Gouvernement malagasy en faveur de cette initiative. Lantosoa Rakotomalala, présidente du Conseil d’administration de l'EDBM, a souligné l'importance du secteur Textile et de l’Habillement pour l'économie malagasy, notamment en tant que leader africain des exportations vers les marchés européens et américains.
Capitalisation
Cette affirmation a été renforcée par les chiffres présentés par Josielle Rafidy, directeur général de l'EDBM, révélant une croissance significative du secteur, avec un doublement des agréments accordés aux Entreprises franches textiles en 2023 par rapport à l'année précédente. Le secteur privé a également manifesté son soutien à cette initiative, avec la participation active du GEFP et de ses membres, ainsi que de l'International Finance Corporation (IFC). Ces partenaires ont signalé le potentiel de croissance du secteur, déjà responsable de la création de plus de 200 000 emplois et de 525 millions USD d'exportation. La visite de la délégation chinoise du CNTAC témoigne de l'intérêt croissant des investisseurs étrangers pour le potentiel du secteur Textile et de l'Habillement à Madagascar. Les investissements envisagés à la suite de cette réunion pourraient non seulement renforcer l'économie malagasy, mais aussi créer des milliers d'emplois supplémentaires, contribuant ainsi à l'industrialisation et au développement durable du pays. En somme, la réunion stratégique de la semaine dernière marque une étape non négligeable dans la promotion du secteur Textile et de l’Habillement dans la Grande île. Grâce à une collaboration étroite entre le secteur public, le secteur privé et les investisseurs étrangers, le pays est bien positionné pour capitaliser sur ses atouts et stimuler sa croissance économique dans les années à venir.
Hary Rakoto



Fil infos

  • Aéroport d’Ivato - Descente du Président Andry Rajoelina
  • Développement - Une mission spéciale de la Banque mondiale à Madagascar
  • Tentative de vol à l'aéroport international d'Ivato - La douane désavoue Jackson Jaojoby
  • Actu-brèves
  • Candidats à la Mairie - Le sort de la Capitale reste dans le flou
  • ACTU-BREVES
  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
Pub droite 1

Editorial

  • Rendez-vous planétaire !
    Le gotha monde du sport à l’échelle planétaire se retrouve à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. La capitale française, l’épicentre des rencontres sportives de haut niveau, accueille pour la troisième fois les Jeux olympiques d’été après 1900 et 1924. La France toute entière et les délégations s’impatientent d’assister à de grandes compétitions.Les Jeux olympiques s’organisaient pour la première fois en l’an 776 avant JC à Olympie, en Grèce. Il s’agissait au tout début d’une manifestation à caractère sportif et religieux.

A bout portant

AutoDiff