Publié dans Economie

« Mpikifa Sneakers » - L'ascension d'une marque malagasy passionnée de basket

Publié le lundi, 08 juillet 2024
« Mpikifa Sneakers » - L'ascension d'une marque malagasy passionnée de basket Crédit photo : fourni

Mpikifa Sneakers, une entreprise de Madagascar, se distingue par sa passion pour le basket-ball et la culture locale. Dans cet entretien, nous découvrons l'histoire, les défis et les ambitions de cette entreprise à travers les yeux de son fondateur.

La Vérité (+) : Pouvez-vous nous raconter la genèse de Mpikifa Sneakers ? Comment est née l’idée de créer des accessoires et des maillots pour les basketteurs ?
Gérant de la société (-) : Notre entreprise a démarré en 2018, même si l'idée a germé bien avant. A ce moment-là, nous avons vraiment commencé à travailler avec l'objectif de montrer que les Malagasy ont une culture unique. Nous voulions exprimer notre amour pour le basket-ball à travers des produits comme des tee-shirts, joggings, sweat-shirts, etc. Pour l'avenir, nous espérons continuer à trouver de nouvelles façons de partager cette passion. Nous avons commencé l'entreprise à deux. Mais aujourd'hui, plusieurs personnes travaillent avec nous. La majorité de nos produits sont fabriqués sur commande. Et en général, nous ne produisons pas plus de 100 modèles tous les deux ou trois mois.
(+) : Quels sont les principaux produits que vous proposez et en quoi diffèrent-ils de ceux de vos concurrents ?
(-) : Nous proposons des tee-shirts, des joggings, des sweats, des capuches et des maillots de basket. Nous produisons également quelques maillots de football et de volley, mais notre cœur de métier reste le basket. Nos produits permettent d'afficher l’amour pour ce sport et pour Madagascar. Il existe beaucoup de concurrents, mais chaque fabricant a sa propre identité. Ce qui nous différencie des autres, c'est la qualité de nos produits. Nous mettons un point d'honneur à offrir des articles de haute qualité.
(+) : Quelle est la philosophie de votre marque en termes de design et de fonctionnalité ?
(-) : Notre design est pensé pour être ample, permettant une grande liberté de mouvement, et mettant en avant le basket. En termes de fonctionnalité, nos produits sont respirants, adaptés au sport, et ne retiennent pas beaucoup la transpiration.
(+) : Pouvez-vous nous expliquer le processus de fabrication de vos accessoires et maillots ? Utilisez-vous des matériaux spécifiques ou des technologies innovantes ?
(-) : Nous utilisons un processus de fabrication standard, sans innovation particulière. Cependant, nous accordons une grande importance au contrôle qualité. Nos tissus sont synthétiques, ne retiennent pas la transpiration, et leur grammage est toujours élevé pour assurer leur durabilité.
(+) : Comment envisagez-vous l’évolution du marché des accessoires de basket dans les prochaines années et quel rôle jouera Mpikifa Sneakers ?
(-) : Les sneakers et le basket-ball restent populaires, même si l'amour des gens pour le basket semble avoir diminué. Par contre, les tee-shirts devraient rester à la mode pendant longtemps. « Mpikifa Sneakers » continuera à jouer un rôle important en offrant des produits de qualité qui célèbrent cette passion.
(+) : Travaillez-vous en partenariat avec des athlètes ou des équipes de basket pour développer vos produits ? Si oui, comment ces collaborations influencent-elles vos offres ?
(-) : Oui, nous travaillons en partenariat étroit avec Ankoay, Bolo, pour qui nous confectionnons sans cesse des tee-shirts. Ces collaborations nous sont très bénéfiques, que ce soit avec des personnes physiques comme Bolo ou des entités comme la Fédération. Elles nous permettent de nous améliorer constamment.
(+) : Quels sont les plus grands défis auxquels vous avez été confrontés en tant qu'entreprise dans ce secteur et comment les avez-vous surmontés ?
(-) : Les défis sont nombreux. Par exemple, nous avons fait un partenariat avec deux équipes au Canada qui ont passé une grosse commande. Il a fallu respecter des normes de qualité et de quantité élevées, ce qui n'a pas été facile. Cependant, nous avons réussi en nous concentrant sur notre engagement envers la qualité et en travaillant dur pour respecter nos délais de livraison.
Carinah Mamilalaina

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff