Publié dans Economie

Structure des prix - Une nouvelle feuille de route avant le 28 février

Publié le vendredi, 15 février 2019

Equilibrer les prix pour les intérêts de tous ! Ce sera l’objectif à atteindre pour toutes les parties prenantes, comme l’Etat ou encore les compagnies pétrolières, lors des différentes discussions afin d’élaborer la nouvelle structure des prix. A l’issue de la Semaine des hydrocarbures, les participants ont en effet fixé comme but l’actualisation de la structure des prix, d’ici la fin du mois. «  Au cours des différents échanges au cours de ces trois jours, nous avons pu constater qu’il est nécessaire de revoir la structure des prix, tout en préservant l’intérêt de tous. Un juste équilibre est donc à trouver. Pour ce faire, nous devrons en discuter dès la semaine prochaine afin d’avoir une feuille de route avant le 28 février prochain », maintient Hajatiana Rasolomanana, directeur des hydrocarbures au sein du ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, hier, durant sa présentation de la synthèse de la Semaine des hydrocarbures. Pour trouver ce juste équilibre, les associations représentant les consommateurs ainsi que les transporteurs veulent participer de près à ces négociations pour ne pas perdre de vue leurs intérêts. A noter qu’au cours des discussions durant les rencontres, les associations des consommateurs ont demandé à ce que « les prix soient revus à la baisse, en cohérence avec le pouvoir

d’achat de tous ».

Documents cadres

En outre, l’actualisation des documents cadres du secteur pétrolier en aval fait également partie des objectifs à atteindre, plus particulièrement pour le ministère de tutelle. «  La loi régissant le secteur pétrolier date de 2004. De ce fait, cela fera bientôt quinze années successives que cette loi n’a pas évolué. Elle est donc aujourd’hui bien dépassée. Une actualisation demeure ainsi une nécessité pour pouvoir développer cette filière », défend Hajatiana Rasolomanana. Et en dernier point, le ministère et ses collaborateurs prévoient d’élaborer un plan de développement. L’idée est d’aligner ce plan avec celui des investissements du secteur privé. Ainsi, les actions menées par le secteur public et le secteur privé seront en réel accord. En tout cas, les rencontres entre les pétroliers et le ministère ont bien porté leurs fruits.
Rova Randria

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff