Publié dans Economie

Secteur minier - Amélioration du climat des affaires attendue

Publié le mercredi, 25 septembre 2019

Après l’affaire Base Toliara, celle de la carrière de Bekiposa Ikalamavony a attiré l’attention du Syndicat patronal malagasy (SPAM). En effet, il y a une semaine, les représentants du ministère des Mines et des Ressources stratégiques ont saisi une tonne de tourmaline d’un opérateur économique œuvrant dans ce District. Face à cette situation, le SPAM interpelle le Gouvernement pour protéger les exploitants nationaux et améliorer le climat des affaires. Les membres dudit syndicat ont alors organisé une conférence de presse mardi dernier à Ambodivona.

« Les opérateurs économiques dans l’industrie extractive s’inquiètent désormais de leur sort suite à l’éclatement de l’affaire Bakisopa Ikalamavony. Nous sommes ravis que le Gouvernement assainisse le secteur mais nous réclamons la protection des exploitants formels, notamment ceux qui respectent leur cahier des charges. Un millier de personnes exercent en ce moment dans l’irrégularité, entre autres les petits exploitants d’Ilakaka. En tant que syndicalistes, nous défendons l’intérêt des entrepreneurs et demandons à l’Etat de regarder de près le climat des investissements pour que le secteur minier devienne vraiment un pilier du développement de l’économie de Madagascar », avance Nirihaja Ratsimbaharimanantsoa, président du syndicat patronal de Madagascar.

Concernant l’affaire de Bekiposa Ikalamavony, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra a annoncé vendredi dernier dans une chaîne de télévision privée que « l’Etat a déjà pris en main cette affaire, mais la discrétion sur le sujet s’explique par le respect des procédures d’enquête ».

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff