Publié dans Economie

Programme « Fihariana » - 120 milliards d’ariary à la disposition de la BOA Madagascar

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

La SONAPAR (Société nationale de participation), la BON Madagascar ainsi que le programme « Fihariana » ont procédé, jeudi dernier, à la signature d’une convention d’entente dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, au Palais d’Ambohitsorohitra. Désormais, 120 millions d’ariary sont à la disposition de la BOA Madagascar, banque partenaire du programme depuis son lancement officiel, pour lui permettre de financer les projets de création d’entreprise, plus particulièrement dans le domaine agricole. Cette signature marque alors une étape de plus franchie par le programme « Fihariana » dans sa vocation de promotion de l’entrepreneuriat et de la création d’emplois.

« Les femmes seront particulièrement privilégiées à travers ce financement, et cela à des taux préférentiels selon l’envergure de leur projet. En tout cas, avec cette signature, nous voulons réaffirmer notre volonté d’appuyer le développement de l’entrepreneuriat et donc de l’économie du pays », a soutenu Otchmane Alaoui, directeur général de la BOA Madagascar. En tout cas, le directeur général de la SONAPAR a déjà annoncé le déblocage des fonds  pour permettre à « Fihariana » d’atteindre le plus grand nombre de personnes. Pour le bilan, jusque-là, l’équipe de « Fihariana » a déjà traité plus de 3210 dossiers. « Et vu l’avancement actuel des traitements de dossiers, ces chiffres vont vite évoluer », a promis le secrétaire exécutif du programme. Depuis le lancement, les financements reçus par les entrepreneurs varient alors de 1 200 000 à 180 millions d’ariary,  mais tout dépend du projet.  

Recueillis par Rova Randria

 

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

La Une

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff