Publié dans Economie

5ème Conférence sur le développement des services aériens - Une vingtaine de compagnies attendues à Madagascar

Publié le vendredi, 25 octobre 2019

La 5ème édition de la conférence de l’AviaDev (« Aviation Development Conference ») Afrique se déroulera en mai 2020 à Antananarivo. Madagascar, par le biais de Ravinala Airports, gestionnaire des aéroports d’Ivato et de Nosy Be, aura en effet l’honneur d’organiser la plus importante conférence sur le développement des services aériens en Afrique. Celle-ci réunira ainsi les compagnies aériennes africaines, mais aussi toutes les autres compagnies qui souhaitent desservir sur le continent africain, sans oublier les aéroports et tous les acteurs du tourisme. « AviaDev est un événement de taille mais aussi une grande opportunité pour le pays. Nous sommes particulièrement contents d’avoir remporté l’organisation de cette conférence de rang international, et cela afin de promouvoir Madagascar et montrer que nous avons les infrastructures adéquates pour accueillir les conférenciers. Depuis l’annonce de cette prochaine édition, quatorze compagnies aériennes se sont déjà inscrites », a précisé Patrick Collard, directeur général de Ravinala Airports, hier, lors d’une rencontre avec la presse à Ivato. Une liste déjà longue vu que les organisateurs attendent au moins une vingtaine de compagnies aériennes pour cette édition à Madagascar dont Mango ou encore Africa World Airlines. 

« Open sky »
AviaDev est un réel catalyseur de partenariats. Depuis sa création, elle a généré de nombreuses collaborations contribuant à la croissance du trafic en provenance et à destination du continent dont l’exploitation depuis le mois de juillet dernier de la nouvelle route par Mango, reliant l’aéroport international de Lanseria, Johanesburg à Port Elizabeth, en Afrique du Sud. « En organisant ce salon, nous pourrons rendre effectif l’ "Open sky" dans le pays. Nous pourrons ainsi trouver de nouvelles compagnies qui vont desservir sur Madagascar à partir du mois de novembre de l’année prochaine. Il ne faut pas oublier que dans le cadre du partenariat stratégique entre Air Madagascar
et Air Austral, l’Etat nous a demandé de restreindre les compagnies opérant sur la Grande île, durant trois ans. Et cette restriction devrait donc prendre fin d’ici novembre 2020 », a soutenu le DG de la concession. En tout cas, les travaux au sein du nouveau terminal entamment la dernière ligne droite. Il reste notamment la formation des employés et l’installation des sous-concessionnaires. Selon les estimations du gestionnaire, cette nouvelle infrastructure sera donc livrée au premier trimestre de l’année prochaine.
 Rova Randria

Fil infos

  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff