Publié dans Economie

Coupure d’eau et d’électricité - La JIRAMA apporte des solutions à court terme

Publié le dimanche, 10 novembre 2019

Les Tananariviens ont subi des coupures à répétition et de plusieurs heures durant le week-end. Renvoyé dare-dare par le Président de la République de Madagascar de Morondava, le président du conseil d’administration de la JIRAMA et son staff ont tenu, hier, une conférence de presse en leur siège à Faravohitra. Le vrai fond du problème est d’origine technique lié aux infrastructures vétustes qui datent de 1975 et qui n’ont jamais connu d’amélioration. Alors que l’effectif de la population a doublé pendant ces quarante-cinq dernières années. La situation devient de plus en plus alarmante face à la grogne des abonnés. L’entreprise prend ainsi des mesures d’urgence pour résoudre le problème.

Elle va accélérer l’amélioration des réseaux de distribution à compter de cette semaine. « Le Gouvernement ne tolère plus cette coupure à répétition. La quantité de production est suffisante mais on rencontre des difficultés dans la distribution à cause des infrastructures. Toutes nos actions se concentrent alors sur l’amélioration des réseaux de distribution à partir de cette semaine. La JIRAMA a déjà programmé de remplacer 60 km de câbles cette année mais nous allons simplement accélérer les travaux. De même pour les transformateurs qui subissent souvent de courts-circuits. C’est d’ailleurs le cas qui s’est produit à Ambodivona. Au lieu de changer deux transformateurs par semaine, nous allons accélérer le rythme pour arriver jusqu’à trente », avance Soloniaina Andriamanampisoa, président du conseil d’administration de la JIRAMA. Ces travaux commenceront dans les zones jugées « point noir » de la Capitale à savoir Ambodivona vers Ivato et Anosizato vers Arivonimamo. Toutefois, une coupure à raison de trois fois par jour s’applique encore pour que les techniciens travaillent en toute sécurité.

La coupure durant ce weekend a été causée par la baisse de la quantité d’eau dans fleuve de Mandraka. Au lieu de produire 24 Mégawatts, la production a baissé de 2 Mégawatts. Cette situation a  provoqué des problèmes de fréquence entre les différentes sources d’énergies dans les centres de production et qui a entraîné le délestage et les courts-circuits des certains transformateurs.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff