Publié dans Economie

Projet de Loi de finances 2020 - La sécurité en bonne place

Publié le mercredi, 20 novembre 2019

Priorisé. Le Gouvernement accorde une place importante au domaine de la sécurité, d’après le Projet de Loi de finances 2020. Que ce soit en ville ou en brousse, l’Etat assure la sécurité et la protection des biens et des personnes. Et ce, à travers l’amélioration des infrastructures et la dotation en matériel. Pour réduire les actes de banditisme, le Gouvernement mettra en place un Bataillon opérationnel avancé dans cinq Districts dont Tsaratanàna, Iakora, Morafenobe, Ambatofinandrahana et Mahabo.

La Gendarmerie nationale, de son côté, continuera de renforcer la lutte contre l’insécurité en installant des Centres spéciaux d’aguerrissement opérationnel dans plusieurs Communes rurales notamment Malaimbandy, Beroroha, Maromby ainsi qu’un Centre national d’entraînement spécifique de la Gendarmerie nationale à Ambatolampy. Outre cela, les Forces de l’ordre bénéficient d’une dotation de matériels spécifiques et stratégiques comme les  embarcations, les pneumatiques, les hélicoptères, les bateaux patrouilleurs et bien d’autres encore.  A rappeler que l’Etat a déjà effectué l’achat d’hélicoptères et d’avion cette année.  

Vu la grandeur de cette politique, il faut que le gouvernement augmente ses ressources humaines.  Le budget de l’année 2020 a déjà prévu une hausse en matière de dépense en personnel. Par rapport à la Loi de Finances Rectificative 2019, la Loi de Finances 2020 connaitra une variation de 14.4% correspondant à un montant de 339.6 milliards d’Ariary. A cet effet, elles passeront de 2 360.4 milliards d’Ariary à 2 700.0 milliards d’Ariary. D’une part, cette hausse s’explique essentiellement par l’application d’une mesure générale correspondants à l’ajustement salarial décidé par le Gouvernement équivalant à 179.0 milliards d’ariary. D’autre part, elle est liée à la variation des effectifs dont la plus prépondérante est la prévision de dotation de nouveaux postes budgétaires au profit de l’Education Nationale et la Santé, la Gendarmerie nationale, la Police nationale ainsi que la Défense nationale. Une vague de recrutement figure ainsi dans le programme en 2020.

Recueilli par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff