Publié dans Economie

« International Tourism Fair Madagascar » - Une 9ème édition sous la célébration des 60 années d’indépendance

Publié le mercredi, 12 février 2020

L’« International Tourism Fair Madagascar » (ITM) revient cette année pour sa 9ème édition, du 18 au 21 juin prochain au Centre de Conférence International (CCI), à Ivato. Cette édition sera ainsi organisée sous la célébration des 60 années d’indépendance de la Nation. Ainsi, un volet sur le tourisme culturel, lié à l’histoire de l’indépendance est actuellement en gestation. « Mais l’ITM conservera toujours sa place de vitrine du tourisme, autant celle de Madagascar mais aussi de celle tout l’océan Indien, à travers la valorisation comme à chaque édition de la richesse ainsi que des attraits touristiques, culturels et environnementaux uniques qui font la réputation de notre Région », a rappelé Boda Narijao, président du Conseil d’administration de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), organisateur de l’événement, hier au ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, à Anosy, en marge de la présentation de l’ITM 2020.

Ainsi, établi sur un site de 30 000 m², le salon se présentera sous huit espaces dont le Village Madagascar, l’Espace des professionnels, le Village Tourisme et Connexe, l’Espace Pays Invité d’honneur, l’Espace Conférence B2B ainsi que l’Allée du tourisme pour tous et le Village Restauration, sans oublier l’Allée des artisans et des artistes.

Nouveaux marchés

« En effet, l’ITM ne se limitera pas seulement à son rôle de vitrine. Elle sera également une plateforme de rencontres entre les tours opérateurs internationaux et les acteurs touristiques de Madagascar, surtout que la Grande île prévoit actuellement d’étendre son marché au-delà de ce que nous avons déjà actuellement. Des efforts de promotion seront ainsi déployés en conséquent. Tout cela afin d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé de faire venir plus de 500 000 touristes d’ici 2023. Et aujourd’hui, nous sommes déjà sur la bonne voie, compte tenu du beau résultat de l’année dernière avec 378 000 visiteurs, dépassant la référence de l’année 2008 avec 375 000 arrivées », s’est enthousiasmé Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie. En outre, des éductours dédiés à plus d’une centaine d’agences de voyages et de tours opérateurs issus des nouveaux marchés cibles comme l’Inde, l’Afrique de l’Est ou encore de l’Europe de l’Est feront partie des grandes nouveautés de l’ITM 2020.

En tout cas, pour cette édition, l’ONTM s’est posé comme objectif d’augmenter de 20 % les visiteurs, contre les 15 000 de l’année dernière.  

Rova Randria

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff