Publié dans Editorial

Tandem réussi

Publié le mardi, 30 juin 2020

La récente sortie médiatique réussie du Premier ministre, Chef du Gouvernement Ntsay Christian continue de retenir l'attention de l'opinion publique. Retenu ailleurs pour d'autres charges, le Chef de l'Etat Rajoelina Andry Nirina délégua son Premier ministre, le numéro deux de l'Exécutif, pour annoncer et apporter certains utiles au public sur les tenants et aboutissants de nouvelles consignes relatives à l'état d'urgence sanitaire pour les quinze jours à venir que le Fitondram-panjakana, (comprendre Gouvernement) décida d'appliquer.

 

Le Conseil des ministres dirigé par le Président Rajoelina du samedi 27 juin dernier définit la nouvelle règle du jeu, apparemment courageuse ou révolutionnaire pour combattre efficacement la pandémie de Covid-19 à Madagasikara.

En somme, la nouvelle tactique consiste à faire valoir le sens de la responsabilité de chaque citoyen. Le Gouvernement accorde le libre consentement de la  personne contaminée sur le mode de traitement qui le convient. Il n'est plus question d'imposer mais prioriser le libre choix de chacun et cela pour une plus grande responsabilité.

Même topo concernant les mesures de prévention anti-Covid-19. Pour Analamanga, on maintient l'élargissement du confinement jusqu'à 17h seulement il appartient à chacun de se rendre conscient de l'importance pour lui et les autres sur le respect strict des consignes : rester à la maison sauf pour ceux qui doivent nécessairement sortir pour rejoindre les lieux de travail, respecter le geste barrière, ne pas dépasser le nombre de 50 personnes pour toute réunion publique, etc.  La prise de responsabilité de chacun est vivement recommandée ! Le Gouvernement choisit de mettre en valeur l'approche pédagogique en lieu et place de la méthode du forcing. Une telle démarche ne se traduit nullement pas par un laisser-aller. Tous ceux ou celles qui passent outre les consignes données seront sévèrement punis.

Néanmoins, un autre fait marquant retient l'attention du public à savoir la complémentarité parfaite sinon le tandem réussi entre le Chef de l'Etat et son Premier ministre. En effet, Ntsay  Christian a réussi brillamment sur les antennes de la radio et télévision nationale un numéro difficile. Un exercice de grand écart qu'il parvient à exécuter sans faute.

Nommé à Mahazoarivo en tant que PM le 4 juin 2018, dans un contexte politique houleux, pour  le quota du MAPAR,  Ntsay Louis Christian, économiste de formation, 59 ans, y reste deux ans après et continue de piloter avec succès les actions du Gouvernement.

Rajoelina Andry Nirina a vu juste quand il l'a proposé au poste de Premier ministre conformément à l'esprit de la décision de la HCC du 28 mai 2018, dans l'art. 4. Des suites des mouvements de contestation des « 77 députés pour le changement », Rajaonarimampianina Hery fut contraint de procéder à la nomination d'un nouveau Premier ministre dont la mission principale consistait à organiser l'élection présidentielle dans les plus brefs délais. Une mission que Ntsay Christian a assumée et exécutée à temps. En dépit des circonstances difficiles, Ntsay vient à bout de sa mission. Il a réussi à déjouer les pièges des détracteurs. Jusqu'à ce jour, le PM fait preuve d'intégrité, de compétence et de ténacité à Mahazoarivo. Il « assiste » de façon correcte et franche  le Chef de l'Etat Rajoelina.

Sans hésitation, on peut l'affirmer que la complémentarité d'actions existe réellement entre les chefs de l'Exécutif. Un tandem réussi !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff