Publié dans Editorial

Personne n’est … !

Publié le jeudi, 21 janvier 2021

Le discours inaugural du tout nouveau président du Sénat ravive certains espoirs. Pour une première intervention, on se permet d’espérer. Razafimahefa Herimanana, car il s’agit de lui, élu à l’unanimité au perchoir, a crevé l’abcès. Il a dit tout haut ce que beaucoup murmure tout bas. En gros, le deuxième personnage de l’Etat dénonce l’immobilisme de certains hauts responsables du régime. Coupables de léthargie, ils attendent, à table, qu’on leur serve sur le plateau. Et pire encore, cet attentisme flagrant est lié à un état d’esprit irresponsable à tel point que personne n’est responsable de la situation alarmante qui prévaut actuellement. Apparemment, le Chef de l’Etat est le seul responsable dans ce pays. Il semble qu’il travaille seul ! Le constat pourrait s’avérer méchant mais il reflète la réalité !
En octobre 2019, nous avions déjà eu l’occasion, à travers cette colonne, durant la première année du mandat présidentiel, de tirer la sonnette d’alarme sur le fait criant que le Président Rajoelina se démène au four et au moulin. En ce début de la troisième année du mandat, le phénomène persiste encore.
Le pays traverse en ces temps-ci une période compliquée. La pandémie de la Covid-19 durant l’année passée, détruit les espoirs de la grande majorité des pays du monde dont Madagasikara. Les pays pauvres en payent le plus lourd tribut. Pour le cas de la Grande île, bien que le pays ait réussi à maitriser dans un délai sensiblement court les effets du coronavirus grâce à l’efficacité d’un remède local, le Covid-Organics (CVO) mis au point par le laboratoire national de l’IMRA, Madagasikara a dû faire face à d’innombrables problèmes. Entre autres, la paralysie de l’économie nationale, la perte par millier d’emplois, l’augmentation du nombre des pauvres, etc. Mais, à cela s’ajoutent les manquements de différents responsables de presque à tous les niveaux.
L’inflation, le laxisme, la corruption et bien d’autres qui deviennent par les temps qui courent des « bêtes indomptables ». Le chef de Gouvernement a promis fermement qu’il va s’atteler à trouver des solutions pérennes à ces problèmes de taille pour ne citer que cette inflation qui fait souffrir le petit peuple. Fort heureusement pour les usagers que le Gouvernement a stoppé net le tarif Optima, ce nouveau système de tarification que la JIRAMA voulait appliquer. Un mode de calcul qui ne fait que compliquer la facture.
Le digne successeur de Rivo Rakotovao au perchoir d’Anosikely, dans son allocution d’entrée en fonction, pointe du doigt la gabegie qui règne dans le pays. Le cas des 73,5 kg d’or qui ont atterri au pays de Nelson Mandela en provenance de la Grande île illustre en grandeur nature la gravité de la situation. Selon certains observateurs, c’est l’infime partie émergée de l’iceberg. Le pays se meurt à petit feu à cause des trafics illicites de ses ressources naturelles ou minières. Et personne dans le pays n’est responsable du dégât. Tout comme si les 73,5 kg d’or ont pu sortir du pays par enchantement ou par magie. Le Chef de l’Etat Rajoelina a donné des instructions fermes pour qu’on démasque les vrais auteurs de ce « crime » et qu’on les traduise devant la Justice. Certes, des interpellations ont déjà été faites mais on doute qu’il ne s’agisse que des menus fretins.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff