Publié dans Editorial

Il n’est jamais tard …

Publié le vendredi, 26 août 2022

« Il n’est jamais tard pour bien faire ! » Un dicton populaire que le temps n’effacera à jamais sa lettre de noblesse. En effet, tout acte de bienveillance arrive toujours à point nommé ! Un geste de générosité d’où qu’il vienne arrange toujours les choses ! Et les actes de bonne volonté seront toujours les bienvenus !
L’Etat par le truchement du locataire d’Iavoloha offre des bourses et alloue une assistance conséquente à nos meilleurs, les Ankoay garçons, pour la préparation au mondial U19. L’équipe masculine malagasy ayant réussi à franchir toutes les étapes et atteindre le sommet, finaliste de l’Afrobasket U18 au Palais des Sports Mahamasina, participera de fait au mondial U19 à Debrecen (Hongrie) en 2023. Reçus par les honneurs au Palais d’Etat d’Iavoloha par le Président de la République Rajoelina Andry Nirina, les Ankoay garçons et filles ont été félicités grâce à leur performance qui fait honneur et la fierté des malagasy. Rajoelina tenait à témoigner la reconnaissance du pays envers ses dignes filles et fils. Il s’engageait au nom du peuple malagasy à soutenir nos jeunes et vaillants garçons dans les préparatifs pour ce mondial. Filles et garçons Ankoay ont reçu, en outre, des mains du Président de la République des primes spéciales. Le numéro un du pays accède à leur souhait de pouvoir aller en vacances à Nosy Be ou à Sainte-Marie. Un repos mérité après le dur labeur exigé par les compétions de ce niveau ! Notons que le Chef de l’Etat n’est pas à son premier geste louable vis-à-vis de la discipline Basket. En 2009 et en 2011, à l’époque de la Transition, Rajoelina se trouvait aux côtés de nos jeunes filles et garçons au moment des grandes compétitions internationales respectivement au Championnat d’Afrique des Nations Dames (Afrobasket Women 2009) et à la 26ème édition de l’Afrobasket Men en 2011. Revenu aux affaires de l’Etat en 2019, le locataire d’Iavoloha « récidive ».
D’une pierre deux coups, le Chef de l’Etat Rajoelina émet deux messages précis. Un, l’Etat vient en aide à toutes les disciplines dans leur préparation à des phases décisives aux compétitions continentales ou mondiales. Certains dirigeants sportifs profèrent des critiques comme quoi l’Etat oublie voire snobe les autres au profit d’une discipline uniquement en l’occurrence les Barea. Il appartient à chaque discipline de faire valoir de quel bois elle brûle et l’Etat donnera le coup de pouce nécessaire à celui ou celle qui le mérite. Il n’est pas question à l’Etat d’accompagner matériellement (financièrement s’entend) tous les clubs ou équipes dans leurs matches ou leurs compétions. A chacun d’abord de fournir des efforts pour réussir et après l’Etat fera le sien. Deux, les dirigeants Orange montrent à travers ce geste de bonne volonté qu’ils tiennent leurs engagements. En effet, dans le Velirano Point XIII, il est mentionné que « le Sport, une fierté nationale ». Le secteur sport portera haut le flambeau national et incarne la fierté de tout le pays. Il va sans dire que le sport bénéficiera du soutien du régime Orange. Des infrastructures répondant aux normes requises (Manara-penitra) ont été déjà érigées. D’autres vont venir !
Clubs et athlètes qui ont fait leur preuve auront certainement leur part de soutien, en temps voulu.

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff