Publié dans Politique

Lutte contre le coronavirus - Madagascar sort le Covid Organics

Publié le dimanche, 19 avril 2020

Les essais menés ont été concluants. Lors de son adresse à la Nation, hier, le Président Rajoelina a annoncé le lancement d'un traitement préventif contre le coronavirus appelé Covid Organics. Mis au point par l'Institut malgache de recherches appliquées, le remède a fait ses preuves selon le Chef de l'Etat. La présentation officielle du traitement permettra d'obtenir des détails supplémentaires sur produit estampillé « made in Madagascar ». Ce traitement nous a aidé à prendre les décisions prises » (voir article par ailleurs), explique le Chef de l'Etat. 

Se présentant sous forme de tisane, le traitement produit localement est à base de la plante médicinale dénommée artemisia. Cette plante a été introduite à Madagascar par le Professeur Ratsimamanga, il y a une soixantaine d'années, et a notamment fait ses preuves dans la lutte contre le paludisme. Madagascar produit de manière industrielle cette plante sur le continent africain et dispose d'ailleurs de la plus grande réserve de cette plante. L'artemisia malagasy est d'ailleurs réputé pour sa qualité, précise le Chef de l'Etat. Durant son allocution, le Président de la République Andry Rajoelina rappelle que l'artemisia soigne efficacement des maladies pulmonaires. Les essais cliniques de ce soin préventif débuteront cette semaine, précise Andry Rajoelina. Les écoliers qui reprendront les chemins des salles de classe ingurgiteront cette tisane. Le traitement est mis en bouteille par une société malagasy. 

Sur le plateau de la chaîne de télévision nationale, le Président Rajoelina avait affirmé, il y avait quelques jours, avoir la conviction que Madagascar avait un rôle à jouer pour mettre un frein à la pandémie. 

Les avis d'experts et de scientifiques affirmant qu'un remède pouvant endiguer la propagation du coronavirus pouvait se trouver sur la Grande île, l'avaient, dit-il , convaincu d'autoriser des tests. Le Chef de l'Etat était toutefois resté silencieux sur le nom de ce remède, qu'il précisait être tiré d'une des plantes médicinales répandues dans le pays. Une annonce qu'il avait réitérée le week-end dernier, et ce, malgré les réserves exprimées, notamment par certains malagasy. « En ce jour de Pâques, Madagascar adresse un message d'espoir au monde avec notre biodiversité composée de 80% d'espèces endémiques. Face au Covid-19, nous pourrons proposer un remède traditionnel amélioré constitué de plantes médicinales malagasy qui a déjà fait ses preuves ». « En attendant les résultats des tests cliniques, nous sommes confiants de pouvoir changer le cours de l'Histoire dans cette guerre mondiale contre cette épidémie. Nous allons également procéder à des tests en laboratoire où le médicament sera administré sous différentes formes », devait-il souligner dans un autre message.

La Rédaction

Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff