Publié dans Politique

60ème année du retour d’indépendance - Vibrant appel du Président à l’unité nationale

Publié le vendredi, 26 juin 2020

Laisser toutes les différences et les différends de côté pour avancer ensemble vers le développement ! Tel est en gros le principal message adressé par le Président de la République, Andry Rajoelina à l’attention de tous les Malagasy à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire du retour de l’indépendance de Madagascar. Ce fut au terme du défilé militaire tenu sur l’avenue de l’indépendance à Analakely. Malgré les contraintes liées à la lutte contre le Covid-19 et le froid en cette période hivernale, l’évènement d’hier a permis à toute la population d’être en communion avec les dirigeants à travers une retransmission en direct sur la chaîne nationale.
L’homme fort du pays a tenu un discours chaleureux et rassembleur en cette période charnière dans l’histoire de la Grande île. D’emblée, le Chef de l’Etat a tenu à rappeler l’importance de cette journée historique. Le Président a également souligné que le choix de l’Avenue de l’indépendance pour tenir cette célébration n’est pas un hasard. Une telle manifestation a déjà eu lieu durant la 1ère République, à l’aube du retour même de l’indépendance du pays. « Obtenir notre indépendance n’a pas été chose facile et fut un combat ardu pour les nationalistes. Beaucoup d’entre eux ont perdu la vie, d’autres ont porté des séquelles ou ont été exilés. (…) Nos aînés n’avaient qu’un seul objectif : parvenir à une véritable indépendance pour notre pays. C’est pour cette raison que nous tenons tant à notre souveraineté nationale aujourd’hui », a affirmé le Président.
Hommage aux anciens Présidents
Le numéro « un » de l’Exécutif a retracé les épreuves par lesquelles la Nation est passée durant ces 60 années. « Malgré les efforts fournis par les dirigeants successifs, le développement auquel aspire tant le peuple n’est pas encore perceptible », a – t – il encore déclaré tout en remerciant ses prédécesseurs au pouvoir pour toutes leurs réalisations respectives.
A présent, l’heure est venue de se tourner vers les 60 prochaines années qui doivent être une période d’ascension et d’émergence. Le Chef suprême des Forces Armées a lancé un vibrant  appel afin de cesser toutes formes d’entrave au développement, des tentatives de division et autres sabotages en vue d’une véritable unité nationale.  Et de marteler que « le moment est venu d’écrire une nouvelle page d’histoire (…) A présent, nous sommes face à un nouveau combat : combat contre la pauvreté, combat pour le développement économique, combat pour la fierté nationale et contre la division». Enfin, le Président a fait appel à la solidarité, une des valeurs chères aux malagasy, ainsi qu’au patriotisme pour construire un nouvel avenir. « Madagascar n’appartient pas à une minorité ni à une seule personne. Madagascar nous appartient à tous. Notre patrie, notre vie, notre héritage », conclut – il.
La Rédaction

Fil infos

  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler
  • Office national pour l’environnement - Le nouveau directeur général nommé
  • Sécheresse et dégradation des zones forestières - Toute la ville de Fianarantsoa privée d’eau à partir de demain
  • Mise en accusation de ministres à la HCJ - Accouchement difficile à l’Assemblée nationale
  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff