Publié dans Politique

Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany

Publié le mardi, 04 août 2020

La descente du Président Andry Rajoelina et son épouse pour la distribution des aides sociales à Antananarivo s'est poursuivie hier dans l'Atsimondrano, plus précisément à Itaosy. Avant l'arrivée du Chef de l'Etat, la Commune de Bemasoandro Itaosy a été le théâtre d'une manifestation des habitants des Fokontany qui ont émis des réclamations et brandi des banderoles à défaut d'inscription de leurs noms dans la liste des bénéficiaires. Le Président a ainsi fait le déplacement sur les lieux pour écouter les doléances de la population.

 

« J'ai entendu toutes vos doléances. Certains chefs de Fokontany n'exécutent pas correctement leur travail », a déclaré le Président de la République qui a déjà pris connaissance de certains actes de favoritisme de ces responsables de Fokontany. Et d'ajouter qu' « aucune forme de favoritisme, de corruption ou de détournement ne sera tolérée ». Il arrive, en effet, que le bureau du Fokontany met un cachet dans les carnets alors que les familles n'ont pas bénéficié des dons de l'Etat. Face aux protestations de certains citoyens, l'homme fort du pays a lancé un avertissement à l'endroit des chefs  de Fokontany qui accueilleront les opérations de distribution de ces « sosialim - bahoaka ». Il a réitéré que les responsables qui seront pris en flagrant délit de corruption ou de détournement seront sévèrement punis et risquent une éviction définitive de leur poste.

Aucune distinction

Le numéro un de l'Exécutif a ainsi tenu à calmer la fougue des habitants. « Ne vous en faites pas, toutes les familles en possession d'un carnet recevront sans aucune distinction les aides de l'Etat », rassure le Président. Pour la journée d'hier, 1 000 foyers de l'Atsimondrano ont pu bénéficier du pack composé d'un sac de riz, deux litres d'huile alimentaire, des boîtes de lait concentré, du sucre, du sel ainsi que des doses de tambavy Covid- Organics. Cette opération s'étendra sur une dizaine de jours et 3 000 ménages en bénéficieront quotidiennement. La distribution sous la houlette du couple présidentiel s'est tenue sur le terrain de Bemasoandro. Les personnes âgées n'étaient pas en reste et ont pu obtenir des dons remis par le Président et son épouse. Le Président a aussi remis une distinction honorifique d'« Ordre national » à Razanakoto Norosoa, une enseignante en âge de retraite mais qui continue d'enseigner pour subvenir à ses besoins.

Le Président a profité de son passage dans l'Atsimondrano pour rappeler ses « Velirano » lors de la campagne présidentielle et montrer à la population qu'il ne perd pas de vue ses engagements. Il a ainsi annoncé la prochaine réhabilitation du terrain de Bemasoandro en vue d'en faire un terrain « manara - penitra ». Cet endroit qui fut déjà le terrain de jeu des grands joueurs du Barea comme Abel Anicet ou Bolida.

La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff