Publié dans Politique

Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée

Publié le lundi, 28 septembre 2020


Promulguée par le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina récemment, la loi portant modification de certaines dispositions du Code de la communication médiatisée a été présentée aux parties prenantes du monde de la communication à Mahajanga, hier. C’est dans cette même localité que les consultations régionales en vue de la réforme du Code de la communication médiatisée avaient été lancées en juin 2019. En un an, la boucle est donc bouclée. La réforme de ce Code avait, pour rappel, été lancée à l’initiative de l’actuelle ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo. Cette réforme consistait à présenter au Parlement une nouvelle loi élaborée de manière participative et consensuelle par les parties prenantes de la communication, et qui tient compte des desiderata des acteurs et des nouvelles réalités du secteur, tout en protégeant les acquis de l’avant-projet de code validé de manière consensuelle en 2015. A l’issue des différentes consultations régionales, un atelier national de restitution avait été organisé aux fins de présenter un avant-projet de loi intégrant les recommandations validées. Examiné et adopté tel quel au niveau du Conseil de Gouvernement et du Conseil des ministres, l’avant-projet de loi avait été soumis au niveau du Parlement où il a été adopté. Le texte avait reçu le feu vert de la Haute Cour constitutionnelle récemment avant sa promulgation donc par le Chef de l’Etat. Outre le Code de la Communication, l’avant-projet de loi sur l’accès à l’information à caractère public a également fait l’objet d’une présentation, hier, dans le cadre de la journée mondiale de l’accès à l’information.
La Rédaction


Fil infos

  • Mobilisation face au Kere dans le Sud - Les députés offrent 8,5 tonnes de riz
  • Taxes pétrolières pour l’environnement - Détournement de 15 milliards destinés à l’OLEP
  • Lutte contre la Covid-19 - La communication, arme absolue utilisée par l’Etat
  • Village et Rova d’Ambohimanga - Les habitants retrouvent le goût de l’eau potable
  • Présidence de la Confédération africaine de football - Ahmad brigue un second mandat !
  • Assemblée nationale - Le calme plat
  • Pension de retraite pour les députés - Oui mais…
  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective

La Une

Editorial

  • Avec ou sans … !
    L’absentéisme. C’est le mode opératoire opté des sénateurs de l’Opposition pour exprimer leur… colère. En effet, Thierry Raveloson, Andriamandavy Riana, Olga Ramalason et compagnie, les sénateurs HVM et TIM, boudent. Ils désertent les séances de la Session ordinaire (la dernière du genre) de leur institution. Un manquement flagrant envers le devoir sacré qu’ils sont censés assumer en tant qu’élus. Et ils sont payés pour ! En droit de leur réclamer des comptes, les contribuables suivent de près la situation. A moins que ces « têtes brûlées » du Palais de verre renoncent à toucher leurs indemnités et avantages divers. C’est à voir !Arrivé en fin de parcours, le mandat des sénateurs se termine mal pour ne pas dire en queue de poisson. En tout cas, les sénateurs de l’Opposition doivent s’attendre à une telle mésaventure. En 2018, au tout début de la campagne électorale, le candidat Rajoelina annonçait déjà la…

A bout portant

AutoDiff