Publié dans Politique

Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?

Publié le mardi, 29 septembre 2020

Le déferrement au Parquet des suspects dans l’assassinat du ressortissant français Danil Radjan a eu lieu avant-hier. Un déferrement qui n’a pas permis pour l’heure de faire toute la lumière sur ce meurtre odieux. De nouvelles questions viennent même assombrir encore un peu plus cette affaire. Pour rappel, ce père de famille a été retrouvé sans vie dans le parking souterrain du centre commercial « La City » Ivandry, un site où le défunt avait son appartement. La victime avait été retrouvée les mains liées et portant des marques de strangulation. La thèse d’un homicide volontaire avec préméditation est privilégiée. Les enquêtes ouvertes par les autorités se sont focalisées sur l’analyse des images des caméras de vidéosurveillance. D’après les premiers éléments d’enquête communiqués, il y aurait eu quatre personnes qui ont été identifiées sur les bandes des caméras de vidéosurveillance. Une semaine après la découverte macabre, quatre personnes ont été interpellées par les Forces de l’ordre, à savoir, un ressortissant français, patron d’une société de gardiennage implantée à Madagascar et trois agents de sécurité malagasy de ladite boîte. 

En tout cas, déférées au Parquet avant-hier, ces quatre personnes ont connu des fortunes diverses. Le « vazaha » a bénéficié d’une liberté provisoire mais est placé sous contrôle judiciaire. Les trois Malagasy, quant à eux, ont été placés sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy. Une première question qui vient aux simples gens est de savoir pourquoi cette différence de traitement. Pourquoi le ressortissant étranger a juste été placé sous contrôle judiciaire alors que les trois Malagasy ont été envoyés dans les geôles de Tsiafahy? Par ailleurs, à supposer que le Français ne soit pas suspecté de meurtre, pour quelle raison a-t-il donc été interpellé, placé en garde à vue ? Ces questions en amènent d’autres. Si ce directeur général de la société de gardiennage ne fait pas partie des auteurs présumés du crime, qui serait la quatrième personne visible sur les vidéos comme indiqué et pourquoi n’a-t-elle pas été interpellée ? Autres questions qui interrogent, quel serait donc le mobile du crime et qui est ou sont les commanditaires de crime ? En effet, la thèse que ces trois Malagasy auraient été payés reste toujours d’actualité… Des éclaircissements de la part du procureur de la République ou des enquêteurs de la Police nationale seraient les bienvenues.

La rédaction

 

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff