Publié dans Politique

Elections sénatoriales - Absence insignifiante du HVM

Publié le mercredi, 30 septembre 2020

Après avoir boudé les élections législatives, puis celles des communales et municipales, le Hery vaovao ho an’i Madagasikara continue sa politique de la chaise vide. Dans une récente déclaration, ce parti des hommes à la cravate bleue affirme officiellement ne pas vouloir participer au scrutin sénatorial. Les raisons non avouées de cette non-participation à la joute électorale peuvent se trouver dans l’absence de base électorale du Hery vaovao ho an’i Madagasikara.
Faudrait-il en effet rappeler que l’ancien Président du pays qui fut l’ancien grand argentier du pays lors de la Transition, a été porté jusqu’à Iavoloha grâce aux électeurs d’Andry Rajoelina. Ce constat s’est d’ailleurs clairement vu lors des dernières élections présidentielles de 2018 où le porte-fanion du HVM, Hery Rajaonarimampianina, a fini troisième avec un peu plus de sept pourcent des suffrages exprimés, même s’il était le Président sortant, c’est du jamais-vu à Madagascar. Il faut dire également que le bilan désastreux du régime HVM à la tête du pays n’a pas joué en faveur du poulain de cette écurie.
C’était d’ailleurs pour s’éviter une nouvelle déconfiture de cette sorte que ce parti se serait abstenu de participer aux derniers scrutins dans le pays, à savoir notamment les élections des députés puis celles des maires, des conseillers municipaux et communaux. Aujourd’hui, les têtes pensantes au sein du HVM savent pertinemment que le parti n’a aucune chance, même infime, de glaner un siège de sénateur à Anosy. Et voulant s’éviter une débâcle publique, ils annoncent leur intention de ne pas participer aux élections sénatoriales.
Au fond, tout observateur averti sait qu’une participation ou une absence du parti à la bannière bleue sur la ligne de départ de cette prochaine consultation est totalement insignifiante. En se plaçant d’office dans la catégorie des non-partants à la course au Sénat, le HVM ne fait que précipiter sa disparition quasi-inévitable de l’échiquier politique malagasy. La non-participation du HVM au scrutin du 11 décembre prochain pénalisera uniquement ce parti. L’irréversible processus qui doit mettre Madagascar sur le chemin de la démocratie suit son cours.
La Rédaction

Fil infos

  • Sécheresse et dégradation des zones forestières - Toute la ville de Fianarantsoa privée d’eau à partir de demain
  • Mise en accusation de ministres à la HCJ - Accouchement difficile à l’Assemblée nationale
  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff