Publié dans Politique

Hybridation des ressources énergétiques - La centrale solaire-thermique d’Antsohihy inaugurée par le Président de République

Publié le mercredi, 14 octobre 2020

La transition énergétique du pays en route! Le Président de la République, Andry Rajoelina, a inauguré hier, la centrale hybride solaire-thermique d’Antsohihy. Cette nouvelle infrastructure est le fruit de la collaboration de la JIRAMA avec la société First Energy. Plus de 3 000 ménages de la région seront alors approvisionnés en électricité, grâce à cette centrale d’une puissance de 1,3 MW. Elle soulève ainsi d’un poids les problèmes d’électricité rencontrés dans la région. La centrale contribue également à l’augmentation de la production d’électricité. Il faut rappeler que le Gouvernement malagasy s’est donné comme objectif de doubler la production d’ici 2023, tout en assurant la transition énergétique du pays. Pour préserver l’environnement, Madagascar se détache petit à petit de l’usage des énergies fossiles et tend un peu plus vers les énergies renouvelables comme le solaire ou encore l’hydraulique. Ainsi, les deux partenaires comptent bien étendre la puissance de cette nouvelle centrale à 4,9 MW.
A cette même occasion, le Chef d’Etat a procédé à la pose de la première pierre de la future centrale de même type d’Anahidrano. Elle est prévue être opérationnelle en décembre, avec une puissance de 32 kW extensible jusqu’à 4,9 MW. 65 ménages abonnés de la JIRAMA vont en bénéficier directement. Outre la réduction de la pollution, l’avantage avec l’hybridation est la réduction du coût de la production d’énergie étant donné que le solaire assurera la production et l’alimentation le jour et la thermique la nuit.
A part Antsohihy et Anahidrano, d’autres localités seront les cibles du projet, à l’instar de Mananara, Ambilobe, Marovoay, Nosy Be, Sainte-Marie et Ambanja.
Rova Randria

Fil infos

  • Mobilisation face au Kere dans le Sud - Les députés offrent 8,5 tonnes de riz
  • Taxes pétrolières pour l’environnement - Détournement de 15 milliards destinés à l’OLEP
  • Lutte contre la Covid-19 - La communication, arme absolue utilisée par l’Etat
  • Village et Rova d’Ambohimanga - Les habitants retrouvent le goût de l’eau potable
  • Présidence de la Confédération africaine de football - Ahmad brigue un second mandat !
  • Assemblée nationale - Le calme plat
  • Pension de retraite pour les députés - Oui mais…
  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective

La Une

Editorial

  • Avec ou sans … !
    L’absentéisme. C’est le mode opératoire opté des sénateurs de l’Opposition pour exprimer leur… colère. En effet, Thierry Raveloson, Andriamandavy Riana, Olga Ramalason et compagnie, les sénateurs HVM et TIM, boudent. Ils désertent les séances de la Session ordinaire (la dernière du genre) de leur institution. Un manquement flagrant envers le devoir sacré qu’ils sont censés assumer en tant qu’élus. Et ils sont payés pour ! En droit de leur réclamer des comptes, les contribuables suivent de près la situation. A moins que ces « têtes brûlées » du Palais de verre renoncent à toucher leurs indemnités et avantages divers. C’est à voir !Arrivé en fin de parcours, le mandat des sénateurs se termine mal pour ne pas dire en queue de poisson. En tout cas, les sénateurs de l’Opposition doivent s’attendre à une telle mésaventure. En 2018, au tout début de la campagne électorale, le candidat Rajoelina annonçait déjà la…

A bout portant

AutoDiff