Publié dans Politique

Elections sénatoriales - 12 465 grands électeurs inscrits dans la liste définitive

Publié le jeudi, 12 novembre 2020

La Commission électorale nationale indépendante a procédé hier à l’arrêtage définitif de la liste électorale aux élections sénatoriales du 11 décembre prochain. Il y a en tout 12 465 grands électeurs qui éliront les 12 sénateurs.

 

La CENI, la commission en charge de l’organisation des élections qui se déroulent à Madagascar, procède étape par étape dans l’organisation des élections sénatoriales du 11 décembre prochain. Hier, elle a procédé à l’arrêtage définitif de la liste électorale. Le président de la commission Hery Rakotomanana a affirmé qu’il y a en tout 12 465 grands électeurs qui iront aux urnes.

A la date du 11 janvier 2020, il y avait 12 480 grands électeurs. Mais entre cette date et l’arrêtage définitif hier, il y a eu des additions et des retranchements. Le nombre d’additions est de 268 grands électeurs tandis que les retranchements étaient au nombre de 280. Il y avait eu donc plus de retranchement que d’addition.

La Province de Fianarantsoa compte le plus grand nombre de grands électeurs. Elle possède 3 144 grands électeurs. La Province d’Antananarivo se trouve en seconde position avec 2 428 grands électeurs. S’en suit la Province de Toliara avec 2 140 grands électeurs, la Province de Toamasina avec 1 854, la Province de Mahajanga avec 1 785 grands électeurs. La Province d’Antsiranana se trouve en dernière position avec ses 1 414 grands électeurs.

Les additions et les retranchements s’expliquent par le fait qu’il y a eu des conseillers municipaux qui ont passé l’arme à gauche ou qui sont encore en litige devant soit les Tribunaux administratifs soit devant le Conseil d’Etat. Et il lui appartenait d’effectuer la mise à jour de la liste en fonction des dossiers ou lettres administratives y afférentes qui lui sont parvenus.

L’élaboration de la liste s’est faite en toute transparence a expliqué le président de la CENI Hery Rakotomanana. En effet, après l’arrêtage provisoire, les listes électorales ont été envoyées auprès des Districts où les votes se dérouleront afin que les maires et les conseillers puissent vérifier eux-mêmes si leurs noms y sont inscrits.

Par ailleurs, la CENI s’est ouverte à toutes les parties prenantes dans toutes les étapes du processus électoral. D’ailleurs, il y avait eu un cadre de concertation avec les acteurs concernés notamment dans l’élaboration de la liste électorale. Les représentants des listes de candidats, les partenaires techniques et financiers ainsi que la société civile ont été associés dans le processus électoral.

Enfin, le président de la commission a mentionné que les textes en vigueur ont été respectés dans les étapes suivies. La confection de cette liste électorale définitive ainsi que de la période même de confection ont respecté les lois applicables en matière électorale. Le président a apporté ces trois précisions pour témoigner que le processus électoral est conforme à la règlementation.

Cette liste électorale a donc été arrêtée à 12 465 grands électeurs. Il s’agit d’un arrêtage définitif. Aucune modification ne pourra plus être apportée à la liste électorale. Les grands électeurs éliront les 12 sénateurs à raison de 2 sénateurs par Province. Le vote se déroulera dans les Chefs- lieux de District où les grands électeurs du District déposeront leur bulletin unique dans une urne unique.

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff