Publié dans Politique

Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Publié le mercredi, 18 novembre 2020

Une reprise confirmée au début de l'année prochaine. Le plus grand actionnaire japonais Sumitomo du projet Ambatovy a annoncé, il y a deux semaines, dans la presse japonaise la reprise de l'activité de l'usine sise à Tamatave. Les responsables prévoient même une production de 3000 tonnes de nickel entre janvier à mars 2021.

 

Il est indéniable que ce retour de l'activité apporte des retombées positives importantes sur l'économie malagasy puisque le nickel et le cobalt représentent 30% des recettes d'exportation du pays. Des experts dans le domaine ont même avancé que la suspension de l'exploration a entraîné la dévaluation de l'ariary. L'industrie minière est également un grand pourvoyeur d'emplois et fait vivre près de 8000 personnes dans toute l'île. Malgré cette annonce positive, le secteur fait encore face à la chute du prix des métaux sur le marché international. Ayant déjà cumulé une perte colossale depuis la suspension de l'activité en avril, l'actionnaire s'attend déjà à une perte supplémentaire l'année prochaine.

L'industrie minière en général, dont Ambatovy figure parmi les grosses pointures, a accusé une chute de 53% de la production pendant le confinement.  Les pertes enregistrées atteignent 40 à 60 millions de dollars par mois.  

Recueillis par Solange Heriniaina

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff