Publié dans Politique

Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !

Publié le lundi, 30 novembre 2020

L’année scolaire 2020-2021 démarre sur les chapeaux de roues. En effet, plusieurs établissements « manara – penitra » ouvrent leurs portes dans les quatre coins de l’île. Hier, le Président Andry Rajoelina et son épouse ont ouvert le bal en procédant à l’inauguration du nouvel établissement qui accueille dans son enceinte l’EPP et le CEG à Soamandrakizay. Ce fut également l’occasion de donner le coup d’envoi officiel de la nouvelle année scolaire. 

Les élèves et parents à Soamandrakizay sont ainsi les premiers à bénéficier d’un établissement « manara - penitra » à Antananarivo. D’emblée, le ministre de l’Education nationale, Sahondrarimalala Marie Michelle a, au nom de tous les membres du personnel de l’éducation, fait part de sa reconnaissance envers le Président de la République pour son engagement et son soutien indéfectible au secteur de l’éducation nationale. 

« Le milieu de l’éducation nationale se sent particulièrement gâté grâce à vos efforts », a déclaré le ministre. 

Outre celui de Soamandrakizay, 14 autres écoles « manara – penitra » ont également ouvert leurs portes durant cette nouvelle année scolaire. Au total, 7738 élèves sont inscrits dans ces établissements dans tout Madagascar. L'enseignement y sera assuré par 240 professeurs. L’Etat ne s’arrêtera pourtant pas en si bon chemin. La ministre a annoncé la construction de 59 autres écoles « manara-penitra » et 800 salles de classe, dont les travaux vont débuter dès ce mois de décembre 2020.

Conjuguer qualité et proximité

« Outre la nécessité d’offrir des infrastructures de qualité aux enfants, l’EPP-CEG Manara-penitra Soamandrakizay, à l’instar des autres écoles, a été mis en place pour offrir une éducation de proximité aux enfants. L'objectif est de faire en sorte que les élèves n’aillent plus à parcourir de longue distance pour se rendre à l’école », a souligné le Chef de l’Etat avant d’annoncer que « l’EPP-CEG Manara-penitra Soamandrakizay sera une école pilote ». En effet, il s’agit du premier établissement public qui va accueillir les enfants dès le préscolaire jusqu’en classe de troisième. Il est équipé entre autres, d'une infirmerie, une bibliothèque, un mini terrain de football et un espace de loisirs pour les enfants. L’électricité y est alimentée essentiellement par énergie solaire. Le Président Andry Rajoelina a tout particulièrement apprécié l’utilisation du tableau interactif qui permet aux enfants d’apprendre les cours de manière ludique. 

Cette rentrée scolaire 2020-2021 se démarque par les innovations entreprises par l’Etat afin d’offrir une éducation décente à tous les enfants malagasy, mais aussi pour encourager les parents à scolariser leurs enfants. L’on peut notamment citer la distribution de dictionnaires, des kits et manuels scolaires, ainsi que la prise en charge par l’Etat des frais d’inscription au niveau de toutes les écoles publiques à travers Madagascar.

La Rédaction

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff