Publié dans Politique

Lutte contre l'insécurité alimentaire - Don américain à hauteur de 100 millions d'USD

Publié le lundi, 14 décembre 2020

Au lendemain de la réunion avec les partenaires techniques et financiers sur le Kere tenue à Iavoloha, vendredi dernier, une première déclaration de soutien en faveur de Madagascar s'officialise. Hier, l'ambassadeur des Etats-Unis, Michael P. Pelletier, a annoncé l'octroi d'un don à hauteur de 100 millions de dollars pour financer la lutte contre l'insécurité alimentaire dans le Sud et le Sud-Est du pays.

Ce financement américain profitera à trois nouveaux projets qui apporteront une aide alimentaire immédiate et des solutions à long terme pour pallier l'insécurité alimentaire dans les zones concernées et ce à travers l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Parmi lesdits projets, celui dénommé « Firangà » qui apportera une aide d'urgence de 10 millions de dollars à plus de 167.000 personnes dans les Régions Atsimo Andrefana et Androy. Le projet se focalisera également sur la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans. A cela s'ajoute le projet « Maharo », d'un coût de 45 millions de dollars et qui s'étend sur une durée de cinq ans. Il répondra aux besoins nutritionnels à long terme de plus de 279.000 personnes vulnérables dans l'Atsimo Andrefana et l'Androy. 

Améliorer la santé de la population locale tout en l'aidant à devenir plus résiliente et plus prospère s'inscrit à la tête des objectifs. Le 3ème projet s'intitule « Fiovana », avec un financement à hauteur de 45 millions de dollars pour une durée de cinq ans. Le projet vise à la réduction de l'insécurité alimentaire chez plus de 428.000 personnes dans les Régions Vatofavy et Fitovinany et Atsimo Atsinanana. 

Des stratégies pour le long terme

Ces projets seront mis en œuvre par le Catholic Relief Services (CRS) et l'Adventist Development and Relief Agency (ADRA), en étroite collaboration avec le programme d'actions et les efforts de développement à long terme du Gouvernement malagasy. Ces actions s'alignent avec les activités d'urgence qui sont déjà en cours, également financés par le Gouvernement américain à travers le Programme alimentaire mondial et l'UNICEF. Durant la série de discours, l'ambassadeur Michael P. Pelletier, a réitéré que le rapport entre le Gouvernement malagasy et celui américain est au beau fixe. Selon lui, son pays a toujours été et sera aux côtés du peuple malagasy. 

Le Président Andry Rajoelina a, quant à lui, adressé ses remerciements au Gouvernement américain pour sa solidarité et son soutien. A part les actions d'urgence d'ordre nutritionnel et médical, le Chef de l'Etat a mis l'accent sur des stratégies pour la mise en place de projets à long terme afin d'éradiquer définitivement le fléau du Kere. A titre d'exemple, le projet « Titre vert » qui permettra aux familles les plus vulnérables d'avoir accès à un terrain cultivable et avoir une source de revenu. 

La Rédaction

Fil infos

  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un couple battant
    Le jeune couple ne se laisse guère abattre. Moralement et physiquement solides, le Chef de l’Etat et la Première dame tiennent bon et ce en dépit des attaques sordides.

A bout portant

AutoDiff