Publié dans Politique

Imbiki Herilaza - Nouvelle approche du travail de sénateur

Publié le mercredi, 27 janvier 2021


Le vice-président du Sénat Imbiki Herilaza a délimité les contours du travail de sénateur. Il appelle à des sénateurs proches des Collectivités territoriales décentralisées tout en assurant la qualité du travail parlementaire.
Les yeux des observateurs de la vie politique sont toujours tournés vers le Sénat actuellement. Cette seconde institution du pays vient en effet d’être mise en place suite à la passation de pouvoir entre le bureau permanent, en début de semaine. La nouvelle composition du Sénat entre d’ores et déjà en action même s’il n’est pas en session.
Le vice-président du Sénat pour la partie Nord de l’île, Imbiki Herilaza, a délimité les contours du travail parlementaire. Juriste de formation et magistrat de carrière, il a donné l’assurance que l’élaboration et les discussions des lois ou propositions de loi feront l’objet d’une amélioration. Il a mis particulièrement l’accent sur les lois qui sont en relation directe avec le développement du pays.
Cet ancien secrétaire général du ministère de la Justice a également fait savoir que les relations entre la Chambre haute, les maires et les conseillers municipaux seront au beau fixe pour l’intérêt général et celui des collectivités qu’ils représentent. Les portes du Sénat leur sont grandes ouvertes a assuré Imbiki Herilaza.
Poursuivant ses explications, les sénateurs iront à l’approche des Collectivités territoriales décentralisées, dans toutes les Communes, a noté Imbiki Herilaza, sénateur nommé par le Président Andry Rajoelina. Les descentes auront pour objectif de constater de visu les problèmes relatifs aux Communes. Toutefois, ils apporteront également les solutions idoines y afférentes.
Pour ce qui est de la situation des Communes, le vice-président du Sénat a avancé que la décentralisation ne sera effective que s’il y a transfert de ressources et transfert de compétences. Il existe des lois qui régissent la décentralisation, il faut les vulgariser pour que les maires et les conseillers puissent bien gérer les Communes et trouver des sources de revenus, a-t-il fait savoir.
Le plus important également est de savoir gérer les ressources pour mettre en place des infrastructures de développement et assurer le service public pour l’intérêt de tous les malagasy, a-t-il précisé. Le but étant de toujours travailler pour l’intérêt général, pour le développement du pays et l’épanouissement de la population.
Et sur un autre tableau, Imbiki Herilaza a fait savoir qu’il y aura ce jour au Palais de verre Anosikely une formation au profit des membres du bureau permanent. Cette formation sera orientée sur le travail parlementaire.

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff