Publié dans Politique

Vaccins anti-Covid 19 - Le Président Rajoelina sollicite l’avis de l’Académie nationale de médecine

Publié le jeudi, 18 mars 2021


Le Président de la République Andry a adressé hier une lettre au président de l’Académie nationale de médecine, le Professeur Marcel Razanamparany. Une missive dans laquelle le Chef de l’Etat sollicite « l’expertise et les conseils éclairés de l’Académie nationale de médecine pour définir ensemble la riposte adéquate pour faire face à cette récente remontée des cas du Coronavirus à Madagascar ».
Dans sa lettre de saisine, le Chef de l’Etat rappelle les mesures déjà prises par l’Etat malagasy. « Dans le milieu hospitalier, des dispositions sont prises et le soutien, à la fois humain et matériel, du corps médical et infirmier est priorisé. Quant aux mesures préventives, les actions de sensibilisation de la population seront redoublées, et le contrôle du respect des mesures sanitaires va se durcir », indique le Président Rajoelina.
Il fait mention de la mobilisation de toutes les parties prenantes à cette lutte contre la pandémie de la Covid-19. Le plan de riposte coordonné par l’Etat malagasy en 2020 a « laissé des acquis » qui vont servir aujourd’hui « d’outils et de base d’actions efficaces », dit-il, ajoutant que « L’Etat continue ses efforts pour trouver la solution la plus durable pour protéger la population malagasy de façon optimale ».
Le n° 1 du pays fait également part de la stratégie de la Grande-île face aux vaccins anti-Covid proposés par plusieurs laboratoires internationaux pour faire face à la propagation du virus. « Cette question retient l’attention de l’Etat malagasy qui, par un souci de précaution, a privilégié la posture de l’observation depuis plusieurs mois maintenant », soutient-il, affirmant que Madagascar suit de près l’évolution des campagnes de vaccination, actuellement menées dans de nombreux pays à travers le monde.
Néanmoins, fait remarquer le locataire d’Iavoloha, les récentes actualités internationales, notamment la suspension de l’utilisation du vaccin AstraZeneca par une dizaine de pays européens en raison de potentiels effets indésirables graves « confirment notre devoir de réserves en faveur de la protection sanitaire de la population malagasy ». Il souligne néanmoins que « malgré tout, nous n’écartons pas cette option préventive qui sera certainement, à termes, indispensable et incontournable ».
« C’est donc dans cette perspective que je sollicite vos avis d’experts afin de statuer sur les mesures à prendre relatives à la santé du peuple malagasy tout en considérant les impératifs d’efficacité, de fiabilité des vaccins existants aujourd’hui mais surtout des effets secondaires et indésirables », soutient ainsi le Chef de l’Etat dans sa lettre.
La rédaction

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff