Publié dans Politique

Haute Cour constitutionnelle - Le Président nomme ses trois représentants

Publié le jeudi, 01 avril 2021

Tous les noms des neuf membres de la Haute Cour constitutionnelle sont connus. Un communiqué publié par la Présidence indique que le Président de la République Andry Rajoelina a désigné hier les trois membres de la HCC relevant de son quota. Le décret numéro 2021-384, portant nomination de ces trois hauts conseillers a été pris hier, conformément à l’alinéa 2 de l’article 114 de la Constitution, selon le communiqué d’Iavoloha. Sont ainsi nommés membres de la HCC, Rakotobe Andriamarojaona Vololoniriana Christiane, Razanadrainiarison née Rahelimanantsoa Rondro Lucette et Mbalo Ranaivo Fidèle.

 

Rakotobe Andriamarojaona Vololoniriana Christiane est magistrate, connue comme ayant été avocat général près la Cour de cassation d’Antananarivo. Egalement magistrate, issue de l’ordre financier, Razanadrainiarison née Rahelimanantsoa Rondro Lucette a été la secrétaire générale du Gouvernement. Elle était membre de la Cour électorale spéciale en 2013. Dernier membre du quota présidentiel, Mbalo Ranaivo Fidèle est lui aussi magistrat. Il a dernièrement été président du Tribunal administratif d’Antsiranana.

Ces nouveaux nommés viennent compléter les membres de la HCC dont les élections ont été constatées hier par le même décret présidentiel.  Il s’agit en l’occurrence, Rasolo Nandrasana Georges Merlin et Noelson William, représentants l’Assemblée nationale ; Rakotoniaina née Raverohanitrambolatianiony Antonia, Ranaivoson Rojoniaina, élus par le Sénat ; ainsi que Rakotoarisoa Florent et Ratovonelinjafy née Razanoarisoa Germaine Bakoly, élus vendredi dernier par le Conseil supérieur de la magistrature. Notons donc que sur les neuf membres de la HCC, cinq sont des femmes. Il convient en outre de faire remarquer que les nouveaux locataires de l’institution d’Ambohidahy sont tous magistrats.

Avant leur entrée en fonction, ces nouveaux hauts conseillers prêteront serment et seront installés officiellement dans leurs fonctions. Cette étape devrait avoir lieu incessamment. Le premier point à l’ordre du jour de cette nouvelle HCC figurera l’élection de son président. Qui prendra la succession de Jean Eric Rakotoarisoa ? Pour certains analystes, le successeur de ce dernier sera probablement élu parmi les trois nouveaux membres nommés par le Président de la République Andry Rajoelina.

D’autres placent Florent Rakotoarisoa, élus par ses pairs au sein de la magistrature, comme étant le favori naturel pour occuper le poste. Ancien ministre de l’Intérieur de la Transition, président du comité consultatif constitutionnel qui a élaboré l’actuelle constitution en 2010, et ayant déjà siégé au sein de la HCC, le curriculum vitae de l’actuel premier président de la Cour d’appel de Toliara parle en effet pour lui. Viendra ensuite la passation entre le président sortant et rentrant qui entérinera définitivement la prise de fonction de la nouvelle HCC.

La rédaction

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff