Publié dans Politique

Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue

Publié le jeudi, 08 avril 2021

L’exécution de l’arrêt rendu le 30 avril dernier par le Conseil d’Etat, destituant le maire élu de Nosy Be Vita Gilbert et proclamant maire le candidat indépendant Tiandrazana Dahail, a été suspendue. L’information a été livrée par le ministre de la Justice, Johnny Richard Andriamahefarivo hier. Selon des sources informées, la suspension de l’exécution de l’arrêt a été prise à la suite d’une lettre que le Garde des Sceaux et ministre de la Justice a envoyée au ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation pour demander la suspension dudit arrêt, « afin de préserver l’ordre public et pour une bonne administration ».  L’arrêt en question ferait par ailleurs déjà l’objet d’une demande de révision par le maire déchu.

 

Pour rappel, le candidat indépendant Tiandrazana Dahail avait déposé une requête en cassation et en annulation de la décision rendue par le Tribunal administratif d’Antsiranana portant proclamation des résultats officiels des élections des maires et des membres du Conseil qui ont eu lieu le 27 novembre 2019. Ce candidat, arrivé en troisième position dans les résultats proclamés par le Tribunal administratif, a eu gain de cause. Dans un arrêt rendu le 30 mars, le Conseil d’Etat a cassé et annulé la décision du Tribunal administratif d’Antsiranana. La plus haute juridiction administrative du pays a annulé toutes les voix obtenues par les candidats Vita Gilbert, le maire IRK élu, et Aly Abdou, arrivé second, dans la quasi-intégralité des bureaux de vote de la circonscription électorale de Nosy Be. De fait, le candidat arrivé en troisième position, Tiandrazana Dahail, s’est retrouvé en tête et a été proclamé maire de Nosy Be. Et ce, au détriment de Vita Gilbert qui a donc été destitué par le Conseil d’Etat, presque deux ans après sa prise de fonction en tant qu’édile de l’île aux parfums.

Ceci étant dit, la décision controversée du Conseil d’Etat a créé un véritable scandale dans la partie nord de la Grande-île. Les partisans du maire déchu Vita Gilbert ont crié au scandale et dénoncé une « corruption en haut lieu ». Le maire élu Vita Gilbert n’a été mis au courant de l’existence de la requête que le 2 avril, date à laquelle il a reçu la notification de sa destitution. Par ailleurs, il faut noter que le Conseil d’Etat a décidé de ne retenir que 1 233 suffrages exprimés sur les 10 250 votants. La haute juridiction administrative a également décidé que les blancs et les nuls étaient de 8 977 soit 7 fois plus nombreux que les suffrages exprimés. Rappelons également que, selon les résultats proclamés par le Tribunal administratif d’Antsiranana, le maire déchu Vita Gilbert avait eu 5 222 voix soit 52.63% des suffrages exprimés. Le candidat indépendant Tiandrazana Dahail avait recueilli 507 voix, soit 5.11% des voix.

Les partisans de l’IRK sont également surpris de constater que la requête formulée par ce candidat a été déposée à la mi-mars 2021 alors que les scrutins ont eu lieu en 2019.  La surprise a été plus grande devant la célérité du Conseil d’Etat à traiter la requête et à rendre son verdict. Une décision qui, du reste, selon certaines informations, aurait été prise durant une période d’indisponibilité du président du Conseil d’Etat. Des informations affirment qu’une enquête a été ouverte au niveau de la Justice pour tirer les choses au clair dans cette affaire. Le magistrat qui a prononcé le verdict ferait également l’objet d’une enquête. Il ne serait pas aussi exclu qu’une procédure disciplinaire contre ce même magistrat soit réclamée au niveau du Conseil supérieur de la magistrature. En tout cas, pour revenir à la suspension de la décision du Conseil d’Etat, le maire Vita Gilbert reste donc toujours en place en attendant une éventuelle évolution dans ce dossier.

La rédaction

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff