Publié dans Politique

Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !

Publié le mardi, 15 juin 2021

Un certain 14 juillet 2019, le Président Andry Rajoelina avait annoncé devant les joueurs de Barea la réhabilitation du stade de Mahamasina pour en faire un stade portant le nom de l’équipe nationale. Deux ans après, le Chef de l’Etat a réussi son pari. 16 mois après le coup d’envoi  des travaux, le stade Barea à Mahamasina est quasiment achevé.

Un projet phare qui traduit la concrétisation du « Velirano » n°13 du Président de la République de faire du sport, une source de fierté nationale. Le numéro un du pays a effectué une visite du stade hier en fin d’après-midi avec toute l’équipe des Barea, dirigée par le nouveau coach Eric Rabesandratana. L’émotion était palpable chez le Chef de l’Etat qui n’a d’ailleurs pas caché son émoi au même titre que sa satisfaction par rapport aux travaux effectués à 90 % jusqu’ici. L’occasion pour l’homme fort du pays de confirmer que le stade de Mahamasina accueillera bel et bien le défilé militaire du 26 juin, fête nationale. « Ce ne sera pas encore l’inauguration car il reste encore 10 % de travaux à faire. Mais quand le moment sera venu, c’est l’ensemble du peuple malagasy qui  fêtera officiellement la réalisation de cette infrastructure et ce, après que nous aurions vaincu la pandémie », a souligné le Président Andry Rajoelina dans son discours.  

Avec une capacité d’accueil d’au moins 40 000 personnes, le stade se démarque sur différents aspects, notamment l’existence de centres commerciaux et d’un hôtel situé dans l’enceinte même qui est destiné à héberger l’équipe nationale ou les touristes. Cet hôtel sera, entre  autres, une source de revenus pour l’entretien du stade. La couleur du stade qui est à l’image du drapeau national c'est-à-dire vert, blanc et rouge fait également de cet endroit un lieu d’unité et de fierté nationale. Et le Président de réitérer que « quoi qu’on dise, cette infrastructure restera un héritage pour la génération future ».

« Nous pouvons encore marquer l’histoire »

Au cours d’un entretien avec les Barea et leur coach, le Président a réitéré ses encouragements en vue des prochains matchs de qualification pour le Mondial 2022. « Nous pouvons encore marquer l’histoire », a-t-il déclaré. Un soutien qui tombe à pic pour les Barea qui sont en plein regroupement en vue des matchs de qualification pour la Coupe du monde. « Obtenir la victoire, la qualification, est la plus belle reconnaissance que nous vous devons après tout ce que vous aviez fait pour nous », a affirmé le capitaine de l’équipe nationale, Abel Anicet Andrianantenaina.

Il y a quelques jours, les responsables de ce projet ambitieux ont procédé à la réception provisoire des lots techniques qui forment la tribune du stade. La zone est notamment équipée d’un système d’eau et d’électricité, de sonorisation, de climatisation et de ventilation. Ce fut l’occasion pour les responsables des travaux de confirmer que 90 % du gros œuvre lié aux gradins et à la tribune ont été accomplis jusqu’ici. Les ouvrages en cours consistent à poursuivre l’installation des chaises pour les spectateurs dans les gradins, les clôtures et les portails d’entrée, la couverture des voies d’entrée et de circulation à l’intérieur,  la finalisation des sanitaires pour les spectateurs. Par la suite, les ouvriers s’attèleront aux autres travaux autour du stade comme le terrain d’entrainement, le jardin, ainsi que les bureaux qui feront partie intégrante de l’enceinte du stade.

Initialement, le stade devait être finalisé et réceptionné au cours de ce mois de juin. Néanmoins, les responsables reconnaissent quelques contraintes liées à la crise sanitaire qui frappe de plein fouet tous les pays du monde, y compris Madagascar depuis l’année 2020. Des efforts conjoints menés par les ouvriers, les maîtres d’œuvres et les responsables étatiques ont toutefois permis de mener les travaux avec une avancée impressionnante et conduit à des résultats satisfaisants.

Sandra R.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff