Publié dans Politique

Mauvaise gouvernance au sein de l'ORTM - Démenti de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo

Publié le vendredi, 01 octobre 2021

Affirmations gratuites. C'est l'expression choisie par la ministre de la Communication et de la Culture pour répondre aux insinuations de mauvaise gouvernance dans son département et particulièrement au niveau de l'Office de la radio et de la télévision malagasy, de la Télévision nationale et de la radio nationale malgache. Des affirmations qu'elle juge sans fondement.

« Ma présence dans le Gouvernement dérange manifestement certains. Tant et si bien que ces personnes vont jusqu'à me prêter certaines choses dont 99,9% sont fausses et infondées », a répondu Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, au cours de l'émission Tsy ho tompon-trano mihono, hier sur les stations publiques. La ministre dément ainsi les accusations selon lesquelles du matériel au niveau de la TVM et de la RNM auraient été détournés, invitant ses détracteurs à venir constater la présence de ce matériel dans les bureaux des deux chaînes. Les caméras, mélangeurs vidéo, tables, … faisant partie des matériels offerts par le MCC en 2019, dit-elle, sont encore présents sur place. « Tout est tracé », réplique la ministre, parlant de l'existence d'un inventaire remis notamment à l'Agence comptable au niveau du ministère de l'Economie et des Finances. La comptabilité-matières peut également faire foi de l'inexistence de présumés détournements au sein de la TVM et la RNM, martèle Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo.

La ministre dément également certaines affirmations lui prêtant des faits de détournements au niveau de l'ORTM par le biais notamment d'échanges de service. Tous les contrats sont transparents et consultables, répond la ministre. Elle précise aussi que tous les partenariats au niveau de l'ORTM sont contrôlés par un agent comptable. Que le maniement des deniers publics fait l'objet d'un contrôle a posteriori et d'un contrôle a priori. « Je ne répéterai jamais des faits contre lesquels je me suis battue pendant longtemps », interpelle-t-elle.

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff