Publié dans Politique

Approvisionnement en eau de l’Androy - Le projet pipeline prend forme

Publié le jeudi, 07 octobre 2021

Les procédures pour la construction du pipeline, pour le transport de l’eau de la rivière Efaho à Taolagnaro vers la Région d’Androy, vont être lancées. Le Conseil des ministres de mercredi a approuvé l’appel d’offres pour la construction de cette infrastructure. Cet appel d’offres sera rendu public le 13 octobre prochain, soit dans moins d’une semaine.

D’après le compte- rendu du Conseil des ministres, le choix de l’entreprise retenue pour la réalisation du projet sera connu par la suite. La phase 1 de la construction de ce pipeline d’une longueur de 69 kilomètres est prévue durer 12 mois. Il doit permettre d’arroser une superficie de 2 000 hectares, d’approvisionner en eau 60 localités, de fournir 120 points d’eau pour les animaux, selon le communiqué d’Iavoloha.

La construction d’un pipeline d’eau est une solution durable au problème d’accès à l’eau dans le grand Sud du pays. Sur le long terme, ce tunnel d’acheminement d’eau permettra à la population locale de mener des activités agricoles et pourra ainsi rompre la chaine infernale de la famine. La volonté du Président de la République se matérialise ainsi. Lors de son tout dernier déplacement dans le Sud de la Grande-île, dans les Régions d’Androy et d’Anosy, le Président de la République Andry Rajoelina avait indiqué qu’une grande partie de la somme de 332 millions de dollars obtenue et accordée par le Fonds monétaire international sera utilisée pour financer des projets relatifs à la lutte contre le Kere et au développement du Sud.

Le numéro Un de l’Etat a notamment annoncé le début, avant la fin de cette année 2021, des travaux relatifs à l’implantation d’un énorme pipeline pour résoudre le problème de sécheresse dans tous les Districts des Régions d’Androy et d’Anosy. Ce pipeline conduira l’eau à partir du fleuve Efaho à Taolagnaro jusqu’à Ambovombe, en passant en l’occurrence par Ankaramena, Andranopiso, Andranovory, Antanandava- Sud, Amboasary et Sampoina. L’argent pour le financement de ce projet est déjà disponible au niveau de la Banque centrale, a laissé entendre le Président de la République. Dans la foulée, il a annoncé que le lancement de la procédure d’appel d’offres relative à l’installation de cet énorme pipeline dans le Sud aura lieu incessamment, avait assuré le Président Andry Rajoelina à l’endroit de la population d’Ambovombe.

La rédaction

Fil infos

  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
  • Concertation nationale - Un prétexte pour le partage du pouvoir
  • Eglise luthérienne de Madagascar - Le couple présidentiel aux côtés des jeunes
  • Affrontement à Mandoto - Le commandant de compagnie de Gendarmerie blessé
  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

La Une

Pub droite 1

Editorial

  •  Forum et forum !
    Qui dit que le régime Orange a horreur ou a peur d’une concertation ou d’un forum ou d’un débat public ? Il va falloir revoir sa copie. Un pouvoir qui rejette le principe d’un échange voire d’un dialogue démocratique fait peur. On a tous les droits de se méfier d’un régime qui botte en touche de façon systématique la pratique d’une table ronde pour débattre de vrais problèmes et cela afin de dénouer une crise, une réelle crise qui bloque le fonctionnement démocratique du pays.

A bout portant

AutoDiff