Publié dans Politique

Air Madagascar - Toujours aucun signe du fameux plan de redressement

Publié le mercredi, 06 octobre 2021


En vain! Après toute une année d’attente, le plan de redressement de la compagnie aérienne nationale malagasy n’a toujours pas été dévoilé. Les annonces de présentation se succèdent mais rien ne se concrétise. En effet, dès l’officialisation du divorce entre Air Madagascar et Air Austral, les responsables ont annoncé la présentation d’un nouveau business plan pour relancer les activités de la compagnie aérienne pour le mois de septembre 2020. Ce délai a ensuite été rallongé d’un mois puis de deux mois. Mi-novembre 2020, le président du Conseil d’administration de la compagnie, Mamy Rakotondrainibe, a annoncé qu’ « un calendrier a déjà été établi et que le plan sera finalisé à la fin du mois de novembre, au plus tard au début du mois de décembre ». Cependant, arrivé au mois de février 2021, toujours aucune trace de cette présentation. Joël Randriamandranto, l’ancien ministre des Transports d’antan, a évoqué à quel point l’élaboration d’un plan de redressement n’est pas une tâche facile, d’où tout l’importance de prendre son temps. Mais quand même, un an plus tard, ils ont déjà eu largement de temps de peaufiner ce document. Il ne faut pas oublier qu’Air Madagascar a fait appel à des experts en aviation internationale, des spécialistes en relance de compagnie aérienne en détresse, dans la conception de ce nouveau business plan. De plus, le mois dernier, le ministre des Transports et de la Météorologie, Tinoka Roberto ainsi que le PCA d’Air Madagascar ont annoncé sa présentation prochaine au Conseil des ministres mais aussi au Conseil du Gouvernement. Cependant, aucune présentation du plan de redressement n’a été rapporté au cours des quatre Conseils de ministres et de Gouvernement pour le mois de septembre.
Jusqu’à maintenant, seules les grandes lignes sont connues. Pourtant bon nombre de personnes, mais plus particulièrement les employés de la compagnie aérienne, attendent depuis longtemps pour connaître une fois pour toutes le sort d’Air Madagascar, sachant surtout que la Grande île prévoit bientôt de rouvrir ses frontières aériennes.
La Rédaction

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff