Publié dans Politique

Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler

Publié le mercredi, 20 octobre 2021

Lundi, un Français a fait tout pour refuser son extradition vers la France. Sorti de la maison d'arrêt d'Antanimora la veille où il se trouvait depuis le mois dernier, faisant suite à son arrestation à Antsiranana, ce Français accusé de meurtre en France a tenté de se mutiler dans les toilettes de l'aéroport international d'Ivato quelques minutes avant son embarquement.

D'après des journaux de l'hexagone, « l'homme a demandé à son escorte d'aller aux toilettes de l'aéroport. Il est accompagné jusqu'à la porte, mais pas surveillé à l'intérieur des toilettes. C'est à ce moment-là qu'il a tenté de s'automutiler en s'infligeant une blessure au niveau du cou ». Il  s'agit ni plus ni moins qu'une tentative pour éviter son extradition et non d'un suicide. Les autorités malagasy, ne voulant pas prendre le moindre risque pour le transfert du détenu dont le pronostic vital n'est pas engagé en dépit  de ce geste, ont préféré repousser l'extradition.

 "Une manœuvre pour ne pas prendre l'avion. Dès son arrivée, je m'occuperais personnellement de faire des réquisitions en vue de sa détention. Il devrait ensuite être entendu rapidement sur les faits qui lui sont reprochés " prévient le procureur de la République de Draguignan à qui est confié ce dossier sur le meurtre d'un chef d'entreprise français, Jean Marc Sandré. Porté disparu, son corps caché dans un buisson a été retrouvé quelques jours plus tard. Son présumé assassin, la dernière personne qui avait accompagné la victime dans sa voiture dans la matinée de sa disparition, s'est enfui à Madagascar où il a été arrêté l'année dernière. Selon la presse française, « de nombreux éléments accablent » cet individu dont son empreinte génétique retrouvée dans la voiture de Jean Marc Sandré.

La famille de ce dernier et la justice française affirment que l'extradition du présumé assassin « n'est décalé que de quelques jours, son arrivée serait imminente ».

La Rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff