Publié dans Politique

Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande

Publié le jeudi, 02 décembre 2021

Une coopération bilatérale « gagnant - gagnant » et à l'écoute des besoins locaux. Telle est la devise que le Président Andry Rajoelina ne cesse de rappeler à chacun de ses échanges avec les partenaires internationaux. C'est dans ce même esprit que le Président a reçu hier au Palais d'Etat d'Iavoloha, une délégation allemande dirigée par Stefan Oswald, Secrétaire d'Etat en charge de l'Afrique auprès du ministère de la Coopération économique et du développement (BMZ). 

Dans l'optique d'optimiser les relations entre les deux pays, le Chef de l'Etat malagasy a sollicité le soutien et l'expertise allemande dans différents secteurs à savoir la protection de l'environnement à travers la reforestation, la lutte contre les actes de déforestation (culture sur brûlis et feux de brousse) ainsi que la vulgarisation des biocombustibles. L'appui de l'Allemagne serait également le bienvenu dans les efforts d'électrification du pays, notamment en contribuant au développement de la capacité nationale de production énergétique via les énergies renouvelables. La coopération peut également s'étendre vers la promotion de l'électrification rurale notamment par l'énergie solaire. La mécanisation industrielle constitue également un secteur- clé dans lequel la Grande île peut bénéficier du savoir-faire allemand.

Adhésion au « Plan Emergence de Madagascar »

La vision du Président pour le développement de Madagascar reçoit l'adhésion de l'Allemagne via son Secrétaire d'Etat qui a réaffirmé la détermination de son Gouvernement à « accompagner et soutenir Madagascar dans la mise en œuvre du Plan Emergence Madagascar ». Le Président Andry Rajoelina a également brillé par son engagement personnel et son leadership dans la lutte contre le Kere, la politique de reforestation et de développement des énergies renouvelables.  Une implication qui a été saluée par le chef de la délégation allemande.

Les deux parties n'ont pas manqué de faire un tour d'horizon des  secteurs marquants dans la relation bilatérale entre l'Allemagne et Madagascar au même titre que l'état d'avancement des nombreux projets en cours sur le plan de la coopération économique et sociale. L'environnement et les ressources naturelles, l'agriculture, le climat et l'énergie ainsi que la bonne gouvernance, tels sont les grands axes de la coopération bilatérale entre les deux pays. Les divers projets mis en œuvre par la coopération allemande touchent une grande partie des Malagasy et ce dans plusieurs Régions. Dans le Sud de Madagascar, par exemple, plus de 6 000 personnes sont les bénéficiaires de projets de formation et d'accompagnement dans le domaine de l'agriculture pour promouvoir la résilience communautaire. 

Sandra R.

Fil infos

  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Austérité oblige !
    Pour une fois dans les annales de l’histoire de la République, le Gouvernement serre les vannes. Les dépenses publiques font l’objet des mesures restrictives de deux à trois tours de vis. Les dépenses jugées non indispensables ou non prioritaires ont été purement et simplement supprimées de la comptabilité publique. Des décisions courageuses qu’il fallait mettre sur le compte du numéro Un du pays. Austérité oblige !Les festins et bombances du Nouvel an annulés ! Le maitre des céans supprime depuis janvier 2019 les cocktails à gogo et réceptions copieuses du Palais (d’Ambohitsorohitra ou d’Iavoloha) auxquels des milliers d’invités avaient été conviés. Ce fut une grande première durant les soixante ans de la République. Et pour cause, le besoin de limiter drastiquement les dépenses publiques. La traditionnelle présentation des vœux se voit réduite en simple cérémonie d’échange de bonnes manières de souhaits entre le couple présidentiel, le « Raiamandreny », et…

A bout portant

AutoDiff