Publié dans Politique

RN2 - La voie ouverte aux poids lourds

Publié le mercredi, 26 janvier 2022


Après deux jours de coupure de la RN2, au niveau de l’axe Moramanga, la circulation a finalement pu être rétablie. Un pont Bailey a été installé depuis la matinée d’hier. Si auparavant, seules les voitures et les taxis – brousse pouvaient profiter de la déviation installée de manière provisoire, la voie est désormais ouverte aux camions et poids lourds. En déplacement à Moramanga, hier, le Président Andry Rajoelina a annoncé officiellement le retour de la circulation à la normale. Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de féliciter le  Premier ministre pour son leadership de même que le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana, pour tous les efforts qu’ils ont fournis pour la recherche de solutions et le suivi des travaux. Le Chef de l’Etat a également salué la rapidité du chantier. Le pont s’étend sur 25m et peut supporter jusqu’à 45 tonnes. La RN2 constitue le nerf qui maintient les liens économiques entre Toamasina et Antananarivo. En effet, cet axe est le lieu de circulation des véhicules comme les camions servant au transport de carburants, de médicaments et de produits alimentaires qui approvisionnement la Capitale.
Par la suite, le Président a constaté de près la situation des 855 sinistrés à Moramanga qui sont pris en charge dans les EPP d’Ambarilava, Ankadibe et Zanabahoaka. Le Chef de l’Etat leur a promis des aides  financières sous formes de « Tosika fameno ». Ces familles bénéficient également de soins gratuits. Elles recevront des coups de pouce de l’Etat pour redresser leurs activités agricoles par la distribution de semences et d’équipements. Le numéro un de l’Exécutif a adressé de vifs remerciements aux « Pères Carmes » et à l’église catholique qui ont fourni des lieux pour accueillir les sinistrés.
S.R.

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff