Publié dans Politique

Les actus en bref

Publié le mercredi, 29 juin 2022

Message du Président indien à l'occasion de la fête nationale malagasy
Le Président indien, Ram Nath Kovind, a présenté ses vœux au Président Andry Nirina Rajoelina à l’occasion de la 62e année du retour de l’indépendance de Madagascar.
« Au nom du Gouvernement, du peuple de l'Inde et en mon nom propre, j'adresse mes chaleureuses salutations et mes félicitations à Votre Excellence et au peuple de Madagascar à l'occasion de votre Fête nationale », a déclaré le Président Kovind dans son message.
Il a en outre déclaré que l'Inde et Madagascar étaient des partenaires importants dans la région de l'océan Indien, ajoutant que l'Inde reconnaissait et appréciait l'amitié et la coopération de Madagascar dans divers domaines d'intérêt mutuel et les relations interpersonnelles.
Les liens bilatéraux entre les deux nations se renforcent depuis la visite du Président Ram Nath Kovind à Madagascar en 2018, dans le cadre de la vision collaborative de la sécurité et de la croissance pour tous dans la région (SAGAR).
L'Inde considère Madagascar non seulement comme un partenaire bilatéral important mais aussi comme un rôle vital dans la vision maritime collaborative de SAGAR.
Des protocoles d'accord sur la santé, la culture et les questions douanières et administratives sont également en cours de finalisation.
Une Chambre de commerce Inde-Madagascar a été lancée en avril à Antananarivo pour renforcer davantage les liens commerciaux entre les deux pays.

Rappel à l'ordre pour les usagers des routes nationales

Un communiqué conjoint du ministère des Travaux publics et celui des Transports rappelle à tous quant à l’utilisation des routes nationales, régionales et communales. Ce communiqué martèle « l’interdiction dans les emprises des routes nationales, le lavage, la réparation de tout type de véhicules, le séchage de produits agricoles et tout autre objet que ce soit ainsi que la circulation des charrettes à roues métalliques ». Des interdictions prises « afin de prévenir la détérioration prématurée des chaussées et de réduire les risques d’accident de circulation ».

Reprise des vols internationaux à l'aéroport de Toamasina
L’Aéroport d’Ambalamanasy de Toamasina a renoué avec les vols internationaux depuis hier. C’est la compagnie Air Austral qui a inauguré cette réouverture à l’international par le biais d’un vol opéré avec sa filiale, Ewa Air, en provenance de l’île de La Réunion. L’information venant du gouvernorat d’Atsinanana mentionne l’arrivée de 39 passagers à Toamasina à bord de l’Atr-72/600 pour ce vol inaugural tandis que 13 passagers ont fait le chemin inverse. Air Austral assure deux vols hebdomadaires, mardi et mercredi, entre l’île sœur et Toamasina.

La famille de Lucien Randrianarivelo lance un appel à l’aide
Lucien dit Bena pour les intimes, c’est ce grand photographe-reporter qui a failli par deux fois laissé sa vie dans l’accomplissement de son métier, 10 août 1991 et 7 février 2009. Atteint d’insuffisance rénale, cet ancien photographe-reporter de Madagascar Matin et Madagascar Tribune est actuellement hospitalisé au service de Néphrologie de l’HJRA où il effectue ses séances de dialyse à 1.000.000 Ar l’unité. « Nous n’avons plus les moyens financiers pour assurer ces séances de dialyse. On fait appel à tous ceux qui peuvent nous aider à se manifester », lance un des proches de Lucien qui a derrière lui 40 ans de journalisme.

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff