Publié dans Politique

Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national

Publié le jeudi, 04 août 2022


En poste à Madagascar depuis 2018, Giovanni di Girolamo, ambassadeur de l’Union européenne va bientôt quitter le pays. Au terme de sa mission dans la Grande-île, le diplomate italien a été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national malagasy par Richard Randriamandrato, ministre des Affaires étrangères hier. La cérémonie de remise de distinction honorifique à l’endroit de Giovanni Di Girolamo s’accorde à la réussite de la mission qu’il a menée ces quatre dernières années à Madagascar ainsi que la reconnaissance de ses efforts au renforcement de la coopération entre l’Union européenne et Madagascar. Cette distinction est la marque visible de la gratitude du peuple malagasy vis-à-vis de l’engagement et du dévouement dont il a fait preuve pour le succès de la coopération entre l’organisation paneuropéenne et Madagascar.
La coopération entre les deux parties s’est matérialisée par de nombreux projets contribuant chacun dans sa spécificité à l’amélioration durable du quotidien d’un grand nombre de Malagasy et au renforcement de l’économie. Parmi ses projets figurent notamment ceux concernant les infrastructures routières. Le projet de modernisation du réseau routier qui porte sur la RN6 (Antsiranana et Ambanja) et la RN13, est financé par l'Union européenne, la Banque européenne d'investissement et l'Etat malagasy. Durant ces dernières années, l’UE a également mis en œuvre des projets dans le domaine de la gouvernance, pour des projets dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 ou encore pour la période post-cyclonique à Madagascar.
 L’occasion de cette cérémonie a été choisie par le ministre des Affaires étrangères de parler également des perspectives en cours entre l’Union européenne et Madagascar. Le prochain  dialogue de partenariat politique et économique entre les deux parties est prévu se dérouler la semaine prochaine, annonce le numéro un de la diplomatie malagasy, à la presse. Ce dialogue sera l’occasion de faire un état des lieux, une évaluation de la coopération entre les deux parties, voir notamment dans quels domaines un renforcement de la coopération est nécessaire, indique Richard Randriamandrato. Plusieurs axes de la coopération entre Madagascar et l’Union européenne seront évoqués, dit-il, citant notamment l’exemple de la préparation des futures échéances électorales dans le pays ou encore, certains programmes pour lesquels une aide de l’Union européenne est demandée.

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff