Publié dans Politique

Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national

Publié le jeudi, 04 août 2022


En poste à Madagascar depuis 2018, Giovanni di Girolamo, ambassadeur de l’Union européenne va bientôt quitter le pays. Au terme de sa mission dans la Grande-île, le diplomate italien a été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national malagasy par Richard Randriamandrato, ministre des Affaires étrangères hier. La cérémonie de remise de distinction honorifique à l’endroit de Giovanni Di Girolamo s’accorde à la réussite de la mission qu’il a menée ces quatre dernières années à Madagascar ainsi que la reconnaissance de ses efforts au renforcement de la coopération entre l’Union européenne et Madagascar. Cette distinction est la marque visible de la gratitude du peuple malagasy vis-à-vis de l’engagement et du dévouement dont il a fait preuve pour le succès de la coopération entre l’organisation paneuropéenne et Madagascar.
La coopération entre les deux parties s’est matérialisée par de nombreux projets contribuant chacun dans sa spécificité à l’amélioration durable du quotidien d’un grand nombre de Malagasy et au renforcement de l’économie. Parmi ses projets figurent notamment ceux concernant les infrastructures routières. Le projet de modernisation du réseau routier qui porte sur la RN6 (Antsiranana et Ambanja) et la RN13, est financé par l'Union européenne, la Banque européenne d'investissement et l'Etat malagasy. Durant ces dernières années, l’UE a également mis en œuvre des projets dans le domaine de la gouvernance, pour des projets dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 ou encore pour la période post-cyclonique à Madagascar.
 L’occasion de cette cérémonie a été choisie par le ministre des Affaires étrangères de parler également des perspectives en cours entre l’Union européenne et Madagascar. Le prochain  dialogue de partenariat politique et économique entre les deux parties est prévu se dérouler la semaine prochaine, annonce le numéro un de la diplomatie malagasy, à la presse. Ce dialogue sera l’occasion de faire un état des lieux, une évaluation de la coopération entre les deux parties, voir notamment dans quels domaines un renforcement de la coopération est nécessaire, indique Richard Randriamandrato. Plusieurs axes de la coopération entre Madagascar et l’Union européenne seront évoqués, dit-il, citant notamment l’exemple de la préparation des futures échéances électorales dans le pays ou encore, certains programmes pour lesquels une aide de l’Union européenne est demandée.

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff