Publié dans Politique

Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 

Publié le jeudi, 22 septembre 2022

L’attente est encore de mise. Alors que l’instruction du dossier a déjà été bouclée, le procès dans le cadre de l’affaire de trafic de 73,5 kilos d’or ne sera pas encore pour demain. A entendre Solofohery Razafindrakoto, procureur auprès du Pôle anti – corruption à Antananarivo, certains suspects dans cette affaire ont eu recours à un pourvoi en cassation de l’ordonnance de renvoi de l’instruction. « Du coup, le dossier est encore au niveau de la Cour de cassation », informe – t – il dans une interview en marge d’une cérémonie de passation au siège du PAC aux 67ha. Ce n’est donc qu’après décision de la Cour de cassation que le PAC pourra finalement démarrer le procès.

 

Pour rappel, les trois principaux suspects dans cette affaire d’exportation illicite de 73,5 kilos d’or – dont l’extradition demeure en suspens – sont toujours détenus en prison, en Afrique du Sud. En revanche, 14 suspects sur les 29 individus considérés comme complices dans cette affaire ont déjà été placés en détention provisoire. Ces 29 suspects, dont le secrétaire général et l’ancien directeur général de l’ACM (Aviation civile de Madagascar) vont donc tous être appelés à comparaitre lors du procès en question dont la date reste encore un point d’interrogation. Pour rappel, trois ressortissants malagasy ont été interpellés par les autorités sud – africaines, avec 73,5 kilos d’or en leur possession, à l’aéroport OR Tambo à Johannesburg à la fin du mois de décembre 2020. La question liée à la restitution des lingots d’or saisis constitue une autre problématique pour les autorités malagasy.

S.R.

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff