Publié dans Politique

Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 

Publié le jeudi, 22 septembre 2022

L’attente est encore de mise. Alors que l’instruction du dossier a déjà été bouclée, le procès dans le cadre de l’affaire de trafic de 73,5 kilos d’or ne sera pas encore pour demain. A entendre Solofohery Razafindrakoto, procureur auprès du Pôle anti – corruption à Antananarivo, certains suspects dans cette affaire ont eu recours à un pourvoi en cassation de l’ordonnance de renvoi de l’instruction. « Du coup, le dossier est encore au niveau de la Cour de cassation », informe – t – il dans une interview en marge d’une cérémonie de passation au siège du PAC aux 67ha. Ce n’est donc qu’après décision de la Cour de cassation que le PAC pourra finalement démarrer le procès.

 

Pour rappel, les trois principaux suspects dans cette affaire d’exportation illicite de 73,5 kilos d’or – dont l’extradition demeure en suspens – sont toujours détenus en prison, en Afrique du Sud. En revanche, 14 suspects sur les 29 individus considérés comme complices dans cette affaire ont déjà été placés en détention provisoire. Ces 29 suspects, dont le secrétaire général et l’ancien directeur général de l’ACM (Aviation civile de Madagascar) vont donc tous être appelés à comparaitre lors du procès en question dont la date reste encore un point d’interrogation. Pour rappel, trois ressortissants malagasy ont été interpellés par les autorités sud – africaines, avec 73,5 kilos d’or en leur possession, à l’aéroport OR Tambo à Johannesburg à la fin du mois de décembre 2020. La question liée à la restitution des lingots d’or saisis constitue une autre problématique pour les autorités malagasy.

S.R.

Fil infos

  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine
  • Îles éparses - La France veut « un développement commun »
  • Route nationale numéro 4 - Le transport terrestre suspendu jusqu’ à nouvel ordre
Pub droite 1

Editorial

  • Guéguerre fratricide 
    Quelle mouche a donc piqué la majorité présidentielle ? Apparemment, il semble qu'un insecte non identifié la contamina d'un dangereux virus déclenchant une bizarre crise. Une crise qui ne dit pas son nom, provoquant une scission en interne, menace la cohésion ou l'unité des dirigeants du régime Orange.

A bout portant

AutoDiff