Publié dans Politique

Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 

Publié le jeudi, 29 septembre 2022


Une journée à marquer sur une pierre blanche. Le Président Andry Rajoelina a dirigé, hier, la cérémonie de baptême du 1er Bataillon Parachutiste portant le nom « Toby Général de Corps d’Armée Ismaël Mounibou » à Ivato. Le Général de Corps d’Armée Mounibou Ismaël était le premier chef de Corps du 1er RFI (actuel 1er BAT PARA), l’ayant ainsi à le commander du 1er décembre 1975 au 1er juin 1983. Ce défunt haut gradé était aussi un illustre serviteur de l’Armée et de la Nation malagasy depuis son entrée à l’école militaire (SEMIPI) en 1964 jusqu’à son départ à la retraite en 2003 et ce, après avoir été à la tête de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy de 1997 à 2003.
La mise en place du Bataillon pour remplacer l’ancien Corps s’est avérée plus compatible à la situation actuelle tout en permettant de mieux faire face aux nouvelles menaces auxquelles le pays est confronté. Elle coïncide également avec la restructuration de l’Armée qui a été initiée par le ministère de la Défense nationale. Le Bataillon parachutiste est chargé de la Défense opérationnelle du territoire et du renforcement du maintien de la sécurité tant dans les villes que dans les zones rurales. Ses éléments sont spécialisés dans les interventions ponctuelles de rétablissement de l’ordre public.
Des équipements pour l’Armée
Le Président Andry Rajoelina a salué l’Armée Malagasy pour ses réalisations sur le terrain que ce soit dans la lutte contre le kere, la lutte contre le coronavirus mais également le sauvetage des compatriotes victimes des dernières inondations. Le Chef de l’État a vivement encouragé la poursuite des efforts dans le maintien de la sécurité et la protection de la population surtout face aux nouvelles menaces. Il a notamment évoqué le phénomène d’enlèvement des enfants albinos qui a défrayé la chronique.
Par ailleurs, les actions pour équiper l’Armée et les Forces de l’ordre que le Président Andry Rajoelina a personnellement initié depuis 2019 se poursuivent également. Le Bataillon de parachutiste a ainsi été doté de parachutes à ouverture automatique, de parachutes à ouverture commandée, d’équipements de protection individuelle ainsi que d'armes et de fusils. Le Président a aussi annoncé la dotation d’un hélicoptère Airbus H130 pour l’Armée de l’air d’ici deux mois. Cet hélicoptère à usage multiple peut transporter jusqu’à sept passagers et peut être utilisé lors des évacuations sanitaires mais également dans la lutte antiacridienne ainsi que pour éteindre les incendies. « Nous nous tenons debout, nous avançons et nous sommes unis pour défendre notre Patrie, notre souveraineté, mais surtout pour protéger nos compatriotes », a conclu le Chef de l’Etat.

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff