Publié dans Politique

Investissements - Perspectives prometteuses entre Madagascar et les Emirats arabes unis

Publié le lundi, 12 février 2024

Comme annoncé, le Président Andry Rajoelina est en déplacement à Dubaï, aux Emirats arabes unis, pour prendre part au Sommet mondial des Gouvernements (World Government Summit). Le coup d’envoi de cet évènement a été donné, hier dans la matinée, au cours d’une cérémonie tenue au Souk Madina Jumeirah et à laquelle le Chef de l’Etat malagasy a pris part. Plusieurs Chefs d’Etat ont fait une allocution au cours de ladite cérémonie dont le Président du Rwanda, Paul Kagamé ou encore le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Pour sa part, le Président Andry Rajoelina fera une intervention au cours d’une réunion en plénière portant sur le thème « accélération et transformation gouvernementale ». Ce sera une occasion pour le Chef de l’Etat de partager l’expérience de Madagascar en matière de digitalisation dans l’administration durant son premier mandat, de partager ses visions en matière de gouvernance mais également de faire un plaidoyer auprès de la communauté internationale. Cela rejoint la concrétisation des trois piliers de développement tracés par le Président et inscrits dans la Politique générale de l’Etat, à savoir la valorisation des ressources humaines, l’industrialisation et la bonne gouvernance.

Ce choix du numéro un du pays d’aller à Dubaï pour son premier déplacement à l’étranger en ce début de mandat n’est pas un hasard. Ce voyage sera mis à profit afin de renforcer et détendre les relations de coopération avec les partenaires dans l’Emirats arabes unis. Les nombreuses rencontres bilatérales entre le Président et plusieurs autorités émiratis, en marge de l’évènement, ouvrent la voie à une coopération prometteuse.

De multiples rencontres bilatérales

Le numéro un malgache a rencontré, hier en début d’après – midi, le ministre des Affaires étrangères Emirati, Sheikh Shakhboot bin Nahyan Alnahyan. La disponibilité de la partie malgache à poursuivre les pourparlers autour des accords coopération prévus entre les deux gouvernements était au cœur de la rencontre. Des échanges qui font suite à la rencontre entre les deux personnalités durant la COP28. Il a aussi été question de la promotion des investissements émiratis à Madagascar dans différents domaines tels que l’agriculture, l’énergie, le commerce, entre autres. Pour sa part, les Emirats Arabes Unies ont ouvertement exprimé leur volonté à signer un accord de cadre de coopération économique dans une optique de sécurisation des investissements, ainsi qu’un accord de partenariat économique global (APE) à l’image de ceux signés avec d’autres pays. 

Le Président a également eu un entretien avec le Secrétaire adjoint auprès du ministère des investissements Emirati, Mohammed Al Hawi. Un tête-à-tête durant lequel les piliers du développement de la Grande île ont été évoqués et auquel les membres de la délégation qui accompagnent le Président à savoir les ministres des Affaires étrangères ; de l’Education nationale ; de l’Enseignement technique et la Formation professionnelle ; de la Culture et la Communication ; le gouverneur de la Région Analamanga et plusieurs membres du staff de la Présidence.  

 

La Rédaction

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff