Publié dans Politique

Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city

Publié le jeudi, 17 janvier 2019

Ses déplacements dans le monde entier sont très suivis. C'est rare qu'il se déplace à une cérémonie officielle mais il sera présent demain au stade de Mahamasina et au Palais d'Iavoloha pour honorer l'investiture du Président élu Andry Rajoelina. C'est pour répondre à l'invitation de ce dernier que Mohamed Alabbar, puisqu'il s'agit de lui, foulera le sol malagasy.

Cet invité de marque n'est autre que le créateur de Dubai-city. Excusez du peu. Mohamed Alabbar est le fondateur d'Emaar Properties,  l'une des plus grandes sociétés de développement immobilier au monde. Son chiffre d'affaires annuel s'élève à 5,83 milliards de dollars Us et une capitalisation boursière de plus de 9,7 milliards Usd. La société est connue pour avoir développé l'immeuble le plus haut du monde, Burj Khalifa, et le plus grand centre commercial du monde, The DubaiMall , qui font partie du méga-développement phare d'Emaar, DowntownDubai , ainsi que de Dubai Creek Tower à Le port de Dubai Creek, qui devrait atteindre plus de 500 mètres de haut à l'achèvement en 2020, le Dubai Opera , Dubai Marina , la plus grande marina artificielle au monde, Emirates Hills , considérée comme le « Beverly Hills de Dubaï », et le roi Abdullah Economic City , établie avec le roi Abdullah d'Arabie saoudite comme l'un des plus grands projets privés de la région couvrant une superficie de 64 miles carrés.

La venue de cet homme d'affaires émirati s'avère un signe à l'endroit des investisseurs étrangers et nationaux pour investir dans la Grande île.

La rédaction

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff