Publié dans Politique

Critiques contre Stéphanie Delmotte - Les détracteurs d’Andry Rajoelina se trompent de combat

Publié le mercredi, 23 janvier 2019

Est-ce un crime d’avoir un nom qui ne sonne pas malgache ? Depuis sa nomination, en tant que directeur de cabinet du Président de la République malgache, Stéphanie Delmotte est la cible d’attaques à la limite de la xénophobie. Les attaques sont surtout vues sur les réseaux sociaux. Qu’elles soient relatives à son orientation politique, ses propositions concrètes et sa capacité à aider le Chef de l’Etat, soit. Mais qu’elles aient pour seul ressort le racisme et la xénophobie est indigne. Au fond, on reproche à Stéphanie Delmotte de porter un nom pas malgache et d’avoir un teint plus clair. Est-ce un crime ? A cause de son nom et de sa couleur de peau, Stéphanie Delmotte, dont la nomination au poste de Directeur de cabinet du Chef de l’Etat a été annoncée en début de semaine, est vue par certains comme un maillon de l’éternelle Françafrique. Faut-il pourtant rappeler que cette dame est une Malgache à part entière, issue d’une famille malgache tout ce qu’il y a de plus ordinaire.Force est en tout cas de constater que par manque d’idées ou de véritables propositions pertinentes, une partie de l’opinion malgache brille par des réflexes de racisme malsain.


Après les attaques sur le véhicule qui a transporté le nouveau Président de la République Andry Rajoelina lors de son investiture samedi dernier, les attaques à l’encontre de la nouvelle Directrice de cabinet du Président de la République relèvent une fois de plus d’une faiblesse intellectuelle. Cela prouve, s’il le fallait encore, que certains semblent évoluer dans un terrible vide idéologique. Ces gens ne proposent aucun projet alternatif et s’en tiennent à de stériles invectives. Ils se complaisent dans un minimalisme renversant, ponctué par des salves de propos inacceptables sur l’identité des nouveaux dirigeants, la couleur de peau ou le nombre d’années passées  à l’étranger. Il est immoral de faire subir aux Malgaches ce niveau de débat. Si Stéphanie Delmotte fait aujourd’hui partie du cercle proche du Chef de l’Etat, c’est grâce aux alliances qu’elle a nouées, aux idées qu’elle a lancées mais aussi grâce à ses compétences et son cursus. Malgré une multitude de candidats en lice, sa candidature est sortie du lot car jugée sérieuse et crédible. Les détracteurs du Chef de l’Etat semblent se tromper de combat. S’ils persistent dans cette voie de ne débattre que de l’identité des collaborateurs de l’homme fort d’Iavoloha, elle ne récoltera que défaite et déshonneur.
L.R.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff