Publié dans Politique

Vol de biens meubles de l'Etat - Hugues Ratsiferana, sous mandat de dépôt

Publié le lundi, 04 février 2019

Hugues Ratsiferana, ancien conseiller spécial auprès de la Présidence de la République, est placé sous mandat de dépôt à Antanimora. Déféré au Parquet samedi dans la journée, ce proche collaborateur de l'ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina a fait face au juge d'instruction. Arrêté vendredi dernier par les Forces de l'ordre, Hugues Ratsiferana ainsi qu'un complice, ont été placés en détention préventive.  Ce pilote d'avion expérimenté a été placé sous mandat de dépôt pour flagrant délit de vol de biens meubles de l'Etat. D'après les informations recueillies, l'Etat malagasy a porté l'affaire en Justice. Hugues Ratsiferana sera jugé le 13 février prochain dans la matinée.

Dimanche dernier, il a été pris en flagrant délit de déménagement vers son domicile à Ampasanimalo, des matériels de bureau, des matériels informatiques et des mobiliers appartenant à l'Etat. La présence d'un camion du côté d'Ambohitsorohitra avait alerté les responsables auprès de la Présidence de la République. Des manutentionnaires embarquaient dans le véhicule des meubles et des matériels informatiques provenant du bureau des anciens conseillers du Président de la République, à l'endroit où s'était installé le bureau régional de l'Organisation internationale de la francophonie lors de l'organisation du sommet de la francophonie en 2016. Ce serait des dons de matériels à cette entité qui ont été déménagés illicitement vers le domicile d'Hugues Ratsiferana suite à un ordre de ce dernier. Lors d'une descente effectuée dans son domicile par une équipe de la Présidence de la République, une visite réalisée en présence d'un huissier de Justice, les ordinateurs et plusieurs matériels de bureau ont été découverts.
Pour beaucoup en tout cas, les ennuis semblent seulement sur le point de commencer pour Hugues Ratsiferana. Plusieurs autres affaires douteuses attendent ce conseiller spécial de l'ex-Président de la République, qui a porté également le chapeau d'ambassadeur itinérant, représentant personnel du Président de la République auprès  de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) et directeur général de l'Agence malagasy de développement économique et de promotion des entreprises (AMDP).  C'est d'ailleurs à travers cette agence, plutôt une association selon les observateurs, qu'Hugues Ratsiferana a réalisé son dernier coup du siècle et ce sous la bénédiction de Hery Rajaonarimampianina. Il s'agit de son audace de signer un accord de coopération avec des sociétés privées chinoises et octroyant l'autorisation à 350 bateaux chinois de « piller » les ressources halieutiques de Madagascar. Le tout à 48 heures de la démission du Président de la République. Quelle que soit l'explication donnée par le signataire de ce protocole, l'initiative a été décriée et rejetée par des opérateurs économiques, des autorités malagasy et de la population en général.  Des coups bas qui s'apparentent à un « après moi le déluge » dont seul Hugues Ratsiferana a le secret.
La rédaction

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff