Publié dans Politique

Réforme au sein de la TVM - Les précisions du Dg de la communication

Publié le mardi, 26 février 2019

Une réponse à la polémique ! Suite aux nombreuses informations qui circulent sur les réseaux sociaux au sujet d’une réforme au sein de la Télévision nationale (TVM), le directeur général  au sein du ministère de la Communication a tenu à apporter des précisions dans une déclaration publiée hier. D’emblée, ce responsable souligne l’absence de réforme des structures au sein du Televiziona Malagasy depuis des années. Du coup, la chaîne nationale est considérée comme étant à la traîne par rapport aux chaînes privées selon la perception des téléspectateurs. Une grande différence est d’ailleurs perceptible dans le traitement des informations au sein de la chaîne nationale et celles privées. Pour une fois, l’initiative – considérée comme une grande première dans l’histoire de la TVM –  de mettre en place une grande réforme vient donc du ministère de la Communication et de la Culture. Un changement qui part du renouvellement des présentateurs du journal et ira plus en profondeur au niveau des structures. D’ici peu, l’apparition de nouveaux visages à la présentation des informations est prévue, toujours dans cette optique de réforme.


 Changement de fond et  de forme
A entendre les explications du Dg de la communication, Fanahimanana Tiaray, des consignes de changement ont été données au cours d’une réunion avec les membres du personnel de la TVM. Il justifie le choix dans le renouvellement des présentateurs ou présentatrices par l’objectif de donner un nouveau souffle à cette chaîne publique tout en améliorant la qualité de l’information. Pour contredire les rumeurs et autres polémiques qui alimentent les discussions dans les réseaux sociaux, ce responsable de souligner qu’ « il n’y a nullement une intention d’écarter les employés qui ont déjà à leurs actifs de nombreux années de service ». Il réitère que les « nouveaux présentateurs » ne sont autres que des employés de la TVM et non issus de l’extérieur. D’après toujours les précisions du ministère, le changement en matière d’apparence est interdépendant avec la qualité des informations qui seront diffusées à l’attention des téléspectateurs.
Ainsi, une modification dans le traitement des informations est également en perspective. Sur cette lancée, le ministère annonce la diffusion d’une nouvelle émission axée sur l’éducation civique.
  Recueillis par S.R.

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff